mis à jour le

Histoire… … du manguier hanté

S. Kontao, la soixantaine passée, ancien combattant et pêcheur de son état, s'est installé à Djikoroni depuis près de 15 ans avec ses deux épouses et ses quatorze enfants.

 

 

L'une de ses filles. A.K. étudiait dans une petite école professionnelle en Côte d'Ivoire. Là, elle s'est trouvée un petit copain, Francis, un jeune transitaire installé à Abidjan qui promettait de l'épouser. Mais la jeune A.K., (ayant terminé ses études) est revenue s'installer dans sa famille à Djikoroni. A.K. avait, dès son arrivée en juin 2012 à Bamako informé ses parents de ses projets avec Francis. Le vieux Kontao ordonna à sa fille de faire venir son amoureux à Bamako afin de faire sa connaissance.

 

 

Ainsi, depuis maintenant 4 semaines Francis a débarqué à Bamako où il a été accueilli dans sa future belle famille. L'invité cependant ignorait que le gros manguier qui se dresse derrière la concession du vieux Kontao est dit « hanté par des Diables » qui s'attaqueraient quelquefois aux noctambules.

 

 

En bon Baoulé, Francis s'est interdit de partager les mêmes toilettes que ses beaux parents. Et le problème, il l'a vite résolu tout seul, grâce au manguier « hanté » sous lequel, une fois la nuit tombée, il fait ses besoins. Pour se laver, Francis se rend tous les matins au fleuve. « J'aime ça disait-il. »

 

 

Tout se passait très bien pour Francis dans sa belle famille, jusqu'à ce 19 avril 2013, quand des voisins régulièrement gênés par la mauvaise odeur provenant de l'arbre « hanté », ont avisé la belle famille de Francis, de leur volonté de mettre la main sur l'imposteur qui souille les lieux.

 

 

Toute une journée de surveillance, mais en vain.

On en est venu à conclure que les déchets dont la quantité augmentait chaque jour, étaient plutôt « déposés » sous l'arbre, nuitamment. L'unanimité a aussi été établie sur le fait que, ce n'était pas les « Djins » qui salissaient les lieux, mais « bien » une personne en chair et en os. Mais, comment oser s'aventurer à guetter et surprendre cette mystérieuse personne auprès du redoutable arbre hanté ? C'est alors que le vieux Kontao et deux voisins eûrent l'idée de consulter le marabout du coin. Celui-ci leur donna l'autorisation de veiller sur l'arbre sacré pendant toute la nuit de ce 20 avril 2013. Et, vers minuit, les « surveillants », encore bredouilles, étaient sur le point de renoncer à la veillée, quand, un jeune homme visiblement « pressé de salir » les lieux, s'avança vers l'arbre, ôta son pantalon et ...

 

 

Aussitôt, Mr Kontao et ses voisins avec bâtons et gourdins se sont jetés sur l'infortuné.

Francis a été sérieusement tabassé avant d'être reconnu par son beau-père Kontao qui dirigeait l'expédition. On arrêta aussitôt la punition. Toute la famille Kontao et les voisins, alertés par les cris du malheureux, étaient peu après sur les lieux. Mais ce n'était toutefois là que le début d'une nouvelle affaire. Trois jours après, Francis a décidé de retourner en Côte d'Ivoire.

 

 

Selon le futur mari de la fille du vieux Kontao, le voyage précipité avait pour objectif de rassembler les fonds nécessaires à la célébration du mariage.

 

 

Mais, depuis le départ de Francis, sa fiancée, aux dires des voisins, n'arrête plus de pleurer. Elle estime avoir perdu définitivement... son futur mari.

 

Boubacar Sankaré