mis à jour le

Union européenne: réunion de crise à Bruxelles sur le budget

BRUXELLES (AFP) – (AFP) – Une réunion de crise lundi soir entre les présidents des trois institutions européennes (Conseil, Commission et Parlement) va tenter de débloquer les négociations sur le budget pour la période 2014-2020, mais aucun accord n’est attendu, ont averti les participants.

Le blocage porte sur 11,2 milliards d’euros, montant de la rallonge demandée aux Etats pour solder les impayés de l’année 2012. Une somme importante dont le montant et la justification sont contestés par plusieurs pays.

Le Parlement européen a exigé que cette rallonge soit soldée avant de commencer les négociations sur le budget pluriannel 2014-2020, dont il considère les montants trop peu élevés.

La réunion des présidents des trois institutions est prévue par les traités en cas de difficultés dans les négociations sur le budget. Le président de la Commission José Manuel Barroso accueillera dans ses bureaux à 18H30 locales (16H30 GMT) le président du Parlement européen Martin Schulz et le Premier ministre irlandais Enda Kenny, président en exercice des réunions ministérielles de l’UE.

“Le président Barroso va jouer son rôle de facilitateur, mais il est important que les autres institutions fassent leur part du travail”, a expliqué sa porte-parole Pia Ahrenkilde-Hansen.

“Le temps presse. Il est important de trouver un accord pour permettre la mise en place des perspectives financières”, a-t-elle averti.

“Nous espérons que la réunion de lundi va permettre de trouver les voies pour un accord”, a pour sa part commenté la présidence irlandaise, dont la tâche ne sera pas aisée. Les Néerlandais et les Britanniques se montrent les plus réticents à mettre la main à la poche, mais leurs réserves sont partagées par les Allemands, les Autrichiens, les Finlandais, les Danois et les Suédois.

La France trouve aussi l’addition élevée, mais elle se dit prête à solder les comptes, à condition d’étaler les paiements. Une solution qui pourrait ouvrir la voie à un compromis, soulignait-on lundi de source communautaire.

Si un accord était trouvé, la France devrait ajouter 1,8 milliard d’euros à sa contribution nationale en 2013. La facture serait de près de 2 milliards pour l’Allemagne et de 1,2 milliard pour le Royaume-Uni.

“Chacune des trois institutions va devoir faire des concessions”, a averti l’eurodéputé conservateur français Alain Lamassoure,, président de la Commission des Budgets du Parlement européen, qui assistera à la réunion aux cotés de M. Schulz.

Le Parlement européen a menacé de rejeter l’accord trouvé par les dirigeants de l’UE pour les plafonds du budget pluriannuel de la période 2014-2020 s’il n’obtenait pas le règlement des impayés de 2012. Le vote est prévu au cours de la session plénière du mois de juillet à Strasbourg.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

union

AFP

Burundi: les concubins doivent légaliser leur union

Burundi: les concubins doivent légaliser leur union

AFP

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

Union africaine: après 32 ans, le Maroc veut retrouver sa place

AFP

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Union africaine: Nkosazana Dlamini-Zuma ne briguera pas de second mandat

Réunion

AFP

Invasion de chenilles en Afrique: réunion d'urgence

Invasion de chenilles en Afrique: réunion d'urgence

AFP

Retour de jihadistes en Tunisie: réunion jeudi pour un plan d'action

Retour de jihadistes en Tunisie: réunion jeudi pour un plan d'action

AFP

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

crise

AFP

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

AFP

Crise de l'électricité

Crise de l'électricité

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire