mis à jour le

Modibo et Soumaila : Deux jumeaux, un poste

Soumaila Cissé et Modibo Sidibé (GD)

L’ancien Premier ministre Modibo sidibé compte se présenter à la présidentielle de juillet. En tournée en France du 27 avril et au 3 mai, il a rencontré la diaspora malienne (la plus importante du monde) et des responsables français: Cédric Lewandowski, directeur de cabinet du ministre de la Défense; Jean-Christophe Belliard, directeur Afrique du Quai d’Orsay; Hélène Le Gal, conseillère Afrique de François Hollande; Thierry Courtaigne, directeur de Medef International, ainsi qu’avec des élus de gauche et de droite. Il doit se rendre au siège de la Commission de l’Union européenne, à Bruxelles.

Juste avant lui, son rival, Soumaïla Cissé, a bouclé un périple à Ouagadougou, Abidjan, Dakar, Paris et Bruxelles.Soumaïla a rencontré le président Compaoré, son Premier ministre et les Maliens du Burkina. A Abidjan, Soumaïla a rencontré le président Alassane Ouattara, le Premier ministre Daniel K.Dunkan et le président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro. A Dakar, il a eu des entretiens avec le Président Macky Sall, le Premier ministre et la forte colonie malienne. Il y a quelques semaines, Soumaila a prononcé un discours devant le parlement européen.

Autant Modibo Sidibé sillonne l’Europe et la sous-région, autant son rival Soumaila Cissé fait le globe-totter; en vérité, beaucoup de choses font ressembler les deux hommes, leur seul point de discorde restant le fauteuil présidentiel qu’ils convoitent tous les deux. De fait, Modibo, comme Soumaila, passe pour l’un des favoris de l’élection. Auteur d’un parcours ministériel impressionnant couronné par la primature, Modibo mérite son sobriquet d’« Abou Diouf malien » pour avoir toujours siégé dans les hautes sphères du pouvoir. Soumaila n’a pas, sur ce plan, grand-chose à lui envier:  après avoir dirigé, 7 ans durant, le ministère des finances puis le superministère  de l’équipement, de l’urbanisme et des transports, il atterrit, en 2002, à la tête de la commission de l’UEMOA où il boucle 2 mandats. Les deux hommes, pour ne pas dire les deux frères jumeaux ont donc eu tout le loisir de côtoyer les grands milieux politiques et financiers de ce monde, ce qui enrichit le carnet d’adresses.  Comme son rival Soumaila , Modibo plaît beaucoup à la France qui compte, à travers eux, met deux fers au feu électoral malien. Le pays de Hollande compte sur eux pour installer, en fin juillet, un régime exempt de toute influence de la junte militaire. En effet, Modibo et Soumaila ont souvent goûté aux geôles de Kati et n’ont jamais voulu composer avec les forces pro-putsch, leur préférant le FDR, creuset des formations anti-putsch.

Modibo et Soumaila ont autre chose en commun: tous deux entendent rafler le pompon présidentiel en puisant à grands seaux dans l’électorat de l’Adema. Si Soumaila peut compter sur l’appui de l’ex-« clan CMDT » dirigé par Ousmane Sy, actuel secrétaire général de Koulouba, et son épouse, la très bouillante Kadiatou Sow, Modibo, lui, entretient des liens très étroits avec Adama Sangaré, le maire du district, et avec Alpha Oumar Konaré, l’ancien président qui conserve une grande influence dans l’Adema. Il se murmure qu’Iba Ndiaye, 1er vice-président de l’Adema, et l’ex-ministre du plan, Marimanthia Diarra, préparent leurs valises pour rejoindre les FARE, le tout nouveau parti qui soutient le candidat Modibo. Déjà, il y a un mois, Soumaila a été rejoint par un député et 2 maires Adema de la préfecture de Kati.

Les observateurs soulignent que Soumaila et Modibo disposent de moyens impressionnants pour battre campagne. On parle même d’hélicoptères prêtés par des opérateurs économiques ou des chefs d’Etat amis. A ce train, le Mali pourrait bien  élire deux président au lieu d’un, n’est-ce pas ?

 

Tiékorobani

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

poste

AFP

Ghana: Avram Grant démissione de son poste de sélectionneur

Ghana: Avram Grant démissione de son poste de sélectionneur

AFP

Côte d'Ivoire: folles spéculations autour du poste de vice-président

Côte d'Ivoire: folles spéculations autour du poste de vice-président

AFP

Algérie: Alain Perrin de nouveau candidat au poste de sélectionneur

Algérie: Alain Perrin de nouveau candidat au poste de sélectionneur