mis à jour le

Interpellation du gouvernement sur la mise en œuvre de la feuille de route : Les ministres rassurent, l’Assemblée donne son quitus

       Les membres du gouvernement étaient face aux députés mardi dernier pour s’expliquer sur la mise en ½uvre de la feuille de route et donner des précisions sur les questions de sécurité, le retour de l’administration, le calendrier électoral et sur l’ambiguïté qui règne autour de la ville de Kidal jusque là aux mains des indépendantistes touareg.

A propos d'élections

Pour le ministre de la défense Yamoussa Camara, le gouvernement est dans la logique de résoudre la question de Kidal sans recourir aux armes qui ne peuvent être que l’ultime recours. Selon lui, parallèlement aux actions diplomatiques, l’armée poursuit ses opérations de ratissage. Il dira par allusion au MNLA que » tant qu’il existera un groupe armé sur une portion du territoire, les forces armées et de sécurité ont le devoir de le neutraliser  ». Il précise que «  si l’armée n’est pas à Kidal, il ne saurait y avoir d’élection « .

Pour sa part, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, Moussa Sinko Coulibaly, a écarté toute inquiétude quant au respect du calendrier électoral fixé au mois de juillet.

«  Le fichier que nous allons utiliser sera issu  des données du Ravec. La délégation aux élections est en train de travailler pour produire le fichier électoral. Nous sommes convaincus que ce fichier sera disponible dans un délai raisonnable pour nous permettre d’organiser l’élection présidentielle  » a martelé le ministre Moussa Sinko Coulibaly.  Avant d'ajouter : «  Nous sommes attachés au respect de la date que nous avons-nous mêmes fixées, personne ne nous  l’a imposée. Le mois de juillet est un délai court qui demande beaucoup d’efforts. Nous allons nous donner les moyens pour tenir cette élection. Il n’y a pas d’inquiétude à ce sujet. La présidentielle se tiendra au mois de juillet, les législatives au mois de septembre  ».

Le ministre Moussa Sinko Coulibaly a annoncé la convocation du collège électoral pour mai. Il a précisé que la confection des cartes NINA commence cette semaine et la distribution est prévue d’ici la fin du mois de mai. Moussa Sinko Coulibaly n'exclut pas des difficultés techniques dans l’organisation de cette élection, mais il a rassuré les parlementaires qu’elle sera juste, transparente et démocratique.

Pour sa part, le ministre de l’énergie et de l’eau Makan Tounkara interpellé sur l’absence d’eau et de courant dans les zones libérées a relevé les problèmes auxquels l’énergie du Mali est confrontée. Il a déploré les impayés qui empêchent EDM.SA de couvrir tout le pays. Notamment 30 milliards d’impayés dont 6 milliards chez les industriels et 3 milliards avec les municipalités.

Après délibération, les députés ont réaffirmé leur engagement de soutenir l’exécution de la feuille de route. Ils ont félicité la communauté internationale pour la pertinence des résolutions adoptées sur la crise sécuritaire que connait le Mali depuis janvier 2012, l' ont invitée à renforcer son appui au gouvernement pour que celui-ci continue d’assister et d’apporter tout le soutien possible aux personnes déplacées et  assurer la présence des forces armées nationales à Kidal. Tout en exhortant le gouvernement à réaliser les réformes nécessaires des forces armées de défense et de sécurité pour leur permettre d’assurer efficacement la mission de libération du territoire national et de défense de l’intégrité territoriale. Ils ont invité la classe politique, les forces vives du pays à s’impliquer pour la réussite de la mission dialogue et réconciliation. Ils ont aussi invité la communauté internationale à soutenir le gouvernement pour la réussite de l’organisation d’élections crédibles et transparentes sur l’ensemble du territoire national y compris dans la région de Kidal.

Moussa SOW

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

gouvernement

AFP

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement

Somalie: l'attentat de Mogadiscio met en lumière la fragilité du gouvernement

AFP

Kenya: l'opposition manifeste, malgré l'interdiction du gouvernement

Kenya: l'opposition manifeste, malgré l'interdiction du gouvernement

AFP

Togo: l'opposition maintient sa marche, malgré l'interdiction du gouvernement

Togo: l'opposition maintient sa marche, malgré l'interdiction du gouvernement

route

AFP

Sur le "corridor", seule route commerciale de Centrafrique: accidents, pillages et racket

Sur le "corridor", seule route commerciale de Centrafrique: accidents, pillages et racket

AFP

Migrants: la dangereuse route d'Espagne

Migrants: la dangereuse route d'Espagne

AFP

Centrafrique: 77 morts dans un accident de la route

Centrafrique: 77 morts dans un accident de la route

ministres

AFP

Le président nigérian assiste

Le président nigérian assiste

AFP

Nigeria: le président Buhari annule le conseil des ministres

Nigeria: le président Buhari annule le conseil des ministres

AFP

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives