mis à jour le

Les certitudes avec Béji Caïd Essibsi ; Président.

Par Abdelkrim Haj Frej

Disons qu'il est sympathique ce patriarche avec ses airs bon enfant !
Ce qui vient de se passer à Msaken pour un 'enturbanné de mes fesses' ne se reproduira jamais. Voire sur Tunisie Focus l’article: 'Avec la complicité du Gouvernement, Béchir Ben Hassen se permet de pisser sur la ville de Msaken et la Tunisie'.
L'émancipation de la femme sera assurée. Les barbus et les niquabées disparaitront comme par enchantement et la sécurité sera vivement accueillie. Amira et ses amis se remettrons à danser le tango, l'aramcheck et pourquoi pas la danse du ventre* et le slow !
Les assassins de Chokri Bel Aid, notre Matteotti**, seront traqués, arrêtés et livrés à la justice. Les commanditaires du crime, qui se reconnaissent, ont une peur bleu de ce monsieur. C'est pour cela et pour bien d'autres raisons que leur torchon dit CPR (Congrès Pour la République) invente la loi de l'immunisation de la révolution. Remarquez bien que 'immunisation' est un jargon médical qui correspond parfaitement aux deux têtes de la république et de l'ANC (Assemblée Nationale Constituante). Qu'ils sachent tous que la révolution est auto-immune. Et c'est ainsi que le CPR va briser son troisième pilier -le NON à l'exclusion- car il en avait trois ; le premier s'est écrasé par la fuite de Ben Ali -le NON à la négociation avec lui- le second s'est écroulé en ayant des éléments qui ont participé au meurtre de Nagdh*** et qui dit qu'il n'a pas de complicité dans celui de Chokri – le NON à la violence- Alors « demandez-vous belle jeunesse »**** pourquoi le CPR a implosé et ses fondateurs l'ont tous quitté sauf les ministres et quels ministres !
En bonne intelligence avec l'UGTT les grèves et les manifestations retrouveront leur niveau normal. Le pays se remettra au travail parce qu'il aura compris qu'on ne s'achemine plus vers la charité mais vers les droits sociaux. Les travailleurs relèveront avec fierté leurs têtes et chanteront à tue-tête l'hymne à la vie de notre prophète Chebbi.
En bon négociateur l'investissement extérieur sera de retour et le pays regorgera de touristes. Les macaques réduits à leur véritable dimension ne représenteront plus un danger pour les établissements qui commercialisent l'alcool. Alcool béni qui représente une part importante de leurs chiffres d'affaires et que moult tunisiens aiment bien ! Pour ne pas dire adorent. Regardez-les chanter et danser dans les fêtes bien arrosées !
Les dossiers en litige seront pris sérieusement en main et les martyrs de la révolution seront satisfaits ainsi que tous les laissés pour compte. Les entrepreneurs qui font la richesse du pays reprendront du poil de la bête et dynamiseront notre économie dans le respect du code du travail et sous l'½il vigilant des syndicats. Ceux qui ont les mains propres doivent pouvoir voyager et récupérer tous leurs droits. Assez de cette justice à mille vitesses !
Le pays émergera de sa torpeur et sera civil et démocratique jusqu'aux bouts des ongles et donnera une vraie leçon d'émancipation aux pays de la région et en particulier à l'Egypte.
Resteront à relever les deux grands insupportables défis à savoir le chômage et les équilibres régionaux.
Aux experts de Nida Tounes ,et ils sont nombreux ,de compléter la liste des certitudes et de nous éclairer sur les moyens et méthodes à mettre en ½uvre pour relever ces irascibles défis ! Une chose est plus que sûre nous aurons un président-image-du-pays irréprochable ! Il ne donnera sûrement pas de consultation à la fameuse fumeuse femme ministre de la femme encore moins à sa collègue la constituante par défaut dite Abbou, je ne sais plus comment ?
En fin BCE, que vous l’avez déjà vu à l'½uvre, est aussi 'beldi' que le professeur Zmerli, il ne se départit pas de sa cravate.

       ************
*Il parait que plusieurs écoles de danse ont fermé leurs portes en Egypte. Je souhaite tout le contraire en Tunisie.
**Giacomo Matteotti (né le 22 mai 1885 à Fratta Polesine, dans la province de Rovigo enVénétie – mort à Rome le 10 juin 1924) était un député socialiste italien. Son assassinat par un groupe fasciste et les événements qui suivirent sont considérés comme l’un des tournants majeurs du régime mussolinien vers une forme plus autoritaire de gouvernement
*** Lotfi Nagdh lynché à Tataouine par des membres du comité de DEFONCE de la révolution avec la participation d'éléments du CPR.
****Jacques Brel, Jaurès.Ecoutez en bas de page
Ksibet El Médiouni le 01/05/2013.

 

Remarque « Tunisie Focus ne partage pas forcément les opinons exprimées dans cet article ».