mis à jour le

Le Mali : La République des injustices

Le Mali est bâti sur un tas d’injustices touchant toutes  les couches sociales.
La  première des injustices touche à l’application de la loi, notamment les actes judiciaires contraires à la loi  posés par les juges en faveur du pouvoir ou d’autres justiciables plus fortunés. 

Récemment, un tribunal vient de dénoncer la nullité de la procédure relative à la détention du journaliste du Quotidien Le Républicain, alors qu’il avait été mis sous mandat de dépôt par le pouvoir.

D’autres de la presse, avant lui, avaient été entrainés dans les geôles pour avoir publié un fait de société, véritable fiction mettant en scène un Président et une maîtresse.
Les prisons sont pleines à craquer, en raison de l’injustice dans la délivrance des mandats de dépôt qui pourtant devaient être exceptionnels.

L’ancien PDG de BHM, bien que bénéficiant d'un acquittement explicite de la justice et blanchi par les rapports d’expertises,  croupit depuis 6 ans en prison sans que cette injustice ne soulève aucune réprobation.

Les travailleurs compressés courent derrière des indemnités qui leurs sont dues depuis 2 décennies et la gestion des terres à l’Office du Niger débouche sur l’éviction des paysans au profit des citadins dont ce n'est pas le c½ur de métier.

Les concours d’entrée à la Fonction publique et les promotions aux grades supérieurs dans  d’autres corps de métiers  sont  organisés de la façon la plus  injuste qui soit,  les places étant réservées aux plus offrants et derniers enchérisseurs.

A l'école, la contrebande de notes est le jeu favori. C’est la plus grande injustice faite à la société que de mettre à sa disposition des cadres mal formés et nantis de diplômes issus de la contrebande de notes . Quid des faux diplômés qui s'accaparent de postes pour lesquels ils n’ont ni la formation ni le profil.

C’est une grande injustice que subissent les consommateurs lorsque les mercantiles commerçants ne répercutent pas sur les prix, le coût  des subventions reçues.

Pendant ce temps, on exproprie à tour de bras les paysans dans la périphérie urbaine au profit de la construction de logements sociaux dont les bénéficiaires sont rarement  la population cible. Une analyse de la liste des loyers impayés a permis de savoir  que de nombreux bénéficiaires sont des nantis propriétaires de nombreux lots bâtis.

Cela ne choque personne, le pays vivant sur d’autres injustices plus criardes. Hé Mali !!!! ???.
Toutes les révoltes qui ont éclaté au Mali sont le fruit d’injustices intolérables.

Les coups de force de 1968,  1991 et 2012 sont la résultante  d’injustices flagrantes, le premier et le second  sont nés d’une injustice dans la gestion des aspirations d’une grande  partie du peuple contre le régime, le dernier  est né d’une mutinerie découlant de l’injustice dans la gestion des problèmes du Nord. Le régime, en offrant gite et couvert, à des forces rebelles alors que les troupes n’avaient pas accès à leur prime pour s’alimenter (PGA), a déclenché une foudre sur le palais du gouvernement.

La première justice rendue au peuple est la bonne gestion dans l’équité des maigres ressources issues de la sueur du front de chaque membre de la communauté. Autrement dit, nul n’a le droit de privilégier une communauté par rapport à une autre dans la distribution des prébendes d’une  nation. Ce sont  les faits d’injustice des gouvernants qui sont à l' origine des sentiments de rejet et de répulsion du pouvoir et des bénéficiaires des passes droits.
La corruption dans le pays est la première injustice qu’endure les citoyens Elle capte les ressources destinées au plus grand nombre pour une minorité de citoyens. Elle désarticule la société en créant une couche sociale dont les revenus viennent de la contrebande et du trafic d'influence. Ses effets sont pervers sur la vie des couches affectées par la gangrène de la course à l’enrichissement illicite.

Ainsi naquirent des égoïsmes qui  ont produit une fracture sociale profonde, génératrice d’instabilités chroniques. Le Mali se délite et perd ses valeurs ancestrales de probité morale et de justice.

Ibrahim M.GUEYE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mali

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

république

AFP

République tchèque: le Togolais Francis Koné a fait taire les supporteurs racistes

République tchèque: le Togolais Francis Koné a fait taire les supporteurs racistes

AFP

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

injustices

Farhat Othman

Ces injustices de la dictature qui n’ont pas été levées au ministère des Affaires étrangères

Ces injustices de la dictature qui n’ont pas été levées au ministère des Affaires étrangères

Actualités

Vidéos: Me Abdelaziz Essid: Je dénoncerai les injustices même en criant sur les toits

Vidéos: Me Abdelaziz Essid: Je dénoncerai les injustices même en criant sur les toits

Tunisie

Gafsa, berceau d’une nouvelle révolution

Gafsa, berceau d’une nouvelle révolution