mis à jour le

Journée internationale de la sage- femme au Mali : « Le monde a besoin des sages- femmes aujourd’hui plus que jamais »

A l'occasion de la journée internationale de la sage- femme édition 2013, les sages femmes du Mali, soutenues par Mme le ministre de la famille, de la Promotion de la Femme et de l'Enfant, et le ministre de la Santé, ont échangé ce samedi 04 mai dans la salle des Banquets du Centre International de Conférences de Bamako sur le rôle de la sage femme dans la santé mère et enfant et sur les défis à relever dans l'exercice de leur profession. Le thème de cette édition a porté sur : « le monde a besoin des sages- femmes aujourd'hui plus que jamais »

  Tout a débuté avec les mots de bienvenue de la présidente de l'Association des sages femmes du Mali, Mme Fatoumata Maïga. Dans son discours, elle a d'abord, eu égard au moment difficile de la vie que traverse note chère patrie le Mali, demandé au Tout Puissant d'aider notre nation à retrouver la paix et la quiétude d'antan, et à toute l'assistance d'observer une minute de silence en mémoire de tous ceux qui sont tombés sur le champ de l'honneur pour la reconquête du nord- Mali. Elle a bien signifié que la commémoration de cette 16e journée des sages- femmes, est une occasion pour ces sages- femmes d'échanger leurs expériences, d'être informées sur les avancées des sciences de la santé et de réfléchir aux grands défis qui se posent aux femmes dans l'exercice de leur métier.

   En effet, la santé de la mère et de l'enfant est une affaire complexe. La mère et l'enfant sont souvent confrontés à la tragédie de la mortalité. Notre pays enregistre encore des taux élevés de mortalité maternelle, néonatale et infantile qui sont respectivement de 464 pour 100 000 naissances vivantes, de 96 pour mille et 56 pour mille. (L'Enquête démographique et de santé IV). Et les causes sont entre autres les saignements et hémorragies pendant l'accouchement, les avortements, les infections. Il faut y ajouter la pénurie notoire des ressources compétentes et motivées pour la santé ; le manque d'infrastructures, d'équipements et de moyens financiers. Ces causes constituent en elles les obstacles de l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). « Il est important de disposer suffisamment de sages- femmes qualifiées et équitablement réparties », a martelé la présidente. Car, « elles sont actrices incontournables dans le système de la santé maternelle, néonatale et infantile » dit-elle.

Par ailleurs, elle n'a pas manqué de remercier Mme le ministère de la Famille et de la Promotion de la Femme et de l'Enfant, marraine de la journée, et le ministre de la Santé pour leurs efforts, actions et engagements dans la résolution des problèmes de la santé singulièrement celle de la femme et de l'enfant dans notre pays.  Elle a également affiché l'engagement de l'association dont elle est présidente à relever à tout prix les défis auxquels elle est confrontée, en s'acquittant de sa mission de garantie de la santé de la mère et de l'enfant.

Mme le Ministre de la Famille, de la Promotion de la Femme et de l'Enfant, a, pour sa part, adressé ses remerciements aux sages- femmes pour le choix de sa personne comme marraine de la Journée. Elle a, aussi, apprécié leur dévouement pour la cause des femmes et des enfants.

   Intervenant à son tour,  le Ministre de la santé, Monsieur Soumana Makadji, après ses remerciements à l'endroit des sages- femmes pour leur engagement dans l'atteintes des OMD, en ce qui concerne la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile, a exhorté celles- ci à faire face aux défis de leur profession : l'inégale répartition géographique des sages- femmes sur le territoire national, l'accueil dans les structures de santé et le maintien des sages- femmes à leur poste d'affectation. Aussi, le ministre les a invitées à imaginer les stratégies et actions subséquentes pour relever ces défis. « Je vous exhorte a plus de détermination pour vous acquitter de votre noble tâche à pouvoir offrir des soins de qualité aux populations qui attendent beaucoup de vous », a déclaré le ministre après un remerciement éclair aux partenaires techniques et financiers du département de santé, avant de déclarer ouverte la 16ème édition de la journée Internationale de la sage- femme au Mali.

  La visite de stands, le développement de thèmes tels que : rôle de la sage femme dans la nutrition des femmes et des enfants ; rôle de la sage- femme dans la prise en charge des petits poids de naissance ; des discussions sur les présentations, le panel sur les problèmes inhérents à la profession de sage- femme, et la rédaction et discussions sur les recommandations sont les différentes activités qui ont meublé  le reste de cette 16ème journée.

  En somme, le rôle des sages- femmes dans la santé maternelle, néonatale et infantile est inéluctable. Les gouvernements doivent agir pour l'amélioration de l'accès aux soins prodigués par des sages- femmes qualifiées. Car « investir dans la profession  des sages- femmes c'est assurer l'avenir de la mère et de l'enfant ».

A.K Cyrile Stagiaire

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

femme

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

AFP

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

femmes

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

AFP

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes