mis à jour le

L’Eco-Revue: semaine du 29 Avril 2013

 

Chaque semaine, nous essayerons, dans cette chronique, de résumer l'actualité économique nationale, afin d'avoir une vue d'ensemble et ne pas se noyer dans la masse gigantesque d'informations disponibles et de pouvoir, assurer ainsi, le suivi des projets annoncés.

Lundi 29

Pour bien commencer la semaine, une enquête sur le “méga-projet” Marina Cap 3000 de Bizerte , un cadeau empoisonné de Ben Ali, au menu: catastrophe urbaine, architecturale, écologique et sociale…

Encore une fois la société civile reste le rempart face à ces “miracles” économiques, et c’est dans ce contexte que se prépare le MEDESS , rendez-vous pour le futur de l’économie sociale et solidaire, du 2 au 4 mai. Quand on sait que l’économie sociale et solidaire ne représente que 1% du PIB (10% en Europe…) on espère que ce genre d’initiatives permettra de renforcer cet instrument indispensable pour lutter contre les horreurs du capitalisme sauvage, qui peuvent donner des aberrations comme ce Marina Cap 3000…

Mardi 30

Dans son communiqué mensuel , la BCT se félicite de la finalisation du crédit accordé par le FMI, affirme la résistance du secteur industriel, s’inquiète pour les services, et plus particulièrement pour le tourisme, et indique qu’à cause du service de la dette, et malgré l’amélioration de la balance commerciale, les réserves en devises sont en repli par rapport au mois précédent. Où comment s’alarmer d’un problème qu’on a crée…

D’ailleurs, le gouvernement commence sa quête de charité, le ministre des finances demande à la France de transformer une partie de nos dettes en projets de développement ou de garantir des emprunts tunisiens sur les marchés financiers.

Il y a parfois des nouvelles qui te donne juste envie d’abandonner, quand on apprend que le e-commerce tunisien ne représente que 15 MDT en Tunisie et que l’en pense à E-bay ou Google, par exemple…

Mercredi 1

La BAD, les USA et la Tunisie publient un rapport intitulé ” Vers un nouveau modèle économique pour la Tunisie : contraintes majeures pour une croissance généralisée “. Le rapport épingle 3 phénomènes majeurs qui ont transformé la Tunisie en un pays où l’inégalité règne : l’inefficacité et le clientélisme des institutions publiques, la précarité de l’emploi et l’incapacité du secteur privé à se hisser au niveau des standards internationaux en terme d’innovation, de valeur ajoutée et de qualité. Rien que ça…

Entretemps, l’état se noie, d’après le ministre des affaires sociales, les transferts sociaux atteindront, cette année, 25% du PIB…

Jeudi 2

600 Millions de Dinars , l’argent public dépensé en subvention des importations des céréales, si seulement cette somme était investie dans notre agriculture…

Entretemps, la mauvaise récolte se confirme, ainsi la production de céréales dans la région séhélienne qui était estimée à 590 000 quintaux en 2012 sera de 17 900 quintaux…

Alors que nos partenaires se débattent pour aider les régions défavorisées, comme ce projet de commerce équitable concernant les tapis de gafsa, nos gouvernants détruisent ce qu’il reste d’espoir pour la saison touristique. Ainsi, les professionnels du secteur sont fous de rage après l’arrivée du prédicateur salafiste Mohamed Hassen à la station balnéaire de Hammamet.

Vendredi 3

Suite à l’augmentation des prix du carburant, La Chambre syndicale nationale des propriétaires de taxis individuels annonce l’augmentation des tarifs du transport individuels .

L’Allemagne confirme la transformation de 30 millions de DT de dettes en projet de développement. Malheureusement, c’est encore trop peu.

Un permis de recherche minière a été octroyé à la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG), dans la région de Meknassi (gouvernorat de Sidi Bouzid). Le projet, qui coûtera 70 MDT, permettra, à termes, de produire 500 000 tonnes de phosphates. Espérons que l’on ne suive pas le même modèle de développement que dans le bassin minier de Gafsa…

Malgré la baisse officielle de l’objectif de croissance à 4%, la directrice de la Banque Mondiale, Mme Manuela Ferro reste optimiste quant au futur de la Tunisie . Comme ils l’étaient pendant les 23 dernières années?

Entretemps l’hémorragie des entreprises étrangères continue, nos jeunes sont mutilés par les mines des prêcheurs de la mort et notre peuple continue à lutter contre le désespoir avec humour, après la campagne de collecte de fonds pour les élus démunis, la vente aux enchères des députés

Et bonne semaine!

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013