mis à jour le

Tanzanie : 2 tués dans l'attentat contre une église d'Arusha

ARUSHA (Tanzanie) (AFP) - (AFP)

Deux personnes ont été tuées dans un attentat qui a visé dimanche une église d'Arusha (nord de la Tanzanie), ont annoncé lundi les autorités faisant état de six arrestations dont quatre Saoudiens.

C'est le premier attentat de ce type contre une église en Tanzanie.Le président tanzanien Jakaya Kikwete l'a qualifié d'"acte terroriste".

Le précédent bilan communiqué dimanche soir par le chef régional de la police faisait état de 30 blessés dont trois dans un état grave.

"Les enquêtes se poursuivent et six personnes viennent d'être arrêtées dont quatre Saoudiens qui sont en train d'être interrogés", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province d'Arusha Magesa Mulongo, précisant que les deux autres suspects étaient tanzaniens.Il n'a pas donné de détails sur les faits leur étant exactement reprochés.

Alors que les autorités refusaient dimanche soir de se prononcer sur l'origine de l'explosion, le chef de l'Etat, Jakaya Kikwete, a pour la première fois officiellement confirmé dans un communiqué qu'il s'agissait d'un attentat.

"Il s'agit d'un acte de terrorisme perpétré par (...) des ennemis du pays", a déclaré M. Kikwete, dans ce communiqué.Ses auteurs "doivent être traqués sans relâche par nos forces de l'ordre, où qu'ils soient dans le pays ou à l'étranger et traduits en justice", a-t-il poursuivi.

"Nous sommes prêts à nous occuper de tous les criminels, y compris des terroristes et de leurs agents basés dans le pays ou à l'extérieur", a-t-il assuré.

L'attentat a visé dimanche durant la messe l'église St-Joseph Le Travailleur d'Olasiti, un quartier d'Arusha, principale ville du nord de la Tanzanie.

Un engin pour l'heure indéterminé a explosé sur le parvis où de nombreux fidèles avaient pris place, la nef étant pleine à l'occasion de la première messe célébrée dans cette église, tout juste terminée.Le nonce apostolique en Tanzanie, l'archevêque Mgr Francisco Montecillo Padilla, était présent dans l'église mais n'a pas été blessé.

Des tensions religieuses sont récemment apparues dans ce pays, où cohabitaient jusqu'ici pacifiquement Chrétiens (environ la moitié de la population, dont une majorité de protestants, selon les estimations) et musulmans (estimés à un tiers de la population).

Les plus récentes sont survenues en début d'année dans la région de Mwanza, à environ 500 km à l'ouest d'Arusha, autour d'un conflit entre chrétiens et musulmans sur l'abattage du bétail de boucherie, traditionnellement réservé aux musulmans.

Début avril, la police avait été contrainte de disperser quelque 200 chrétiens qui tentaient d'incendier une mosquée dans l'extrême sud du pays, dans le cadre d'un conflit similaire.

Les faits les plus graves étaient jusqu'ici survenus à Zanzibar, archipel autonome tanzanien, quasi-exclusivement musulman où les chrétiens ne représentent que 3% de la population : un prêtre a été blessé par balles le jour de Noël et un autre tué par balles en février.Une église avait été incendiée 48 heures plus tard.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Tanzanie

AFP

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

AFP

Enquête sur le secteur minier: la Tanzanie suspend un journal

Enquête sur le secteur minier: la Tanzanie suspend un journal

AFP

Tanzanie : 29 enfants tués dans l'accident d'un car scolaire

Tanzanie : 29 enfants tués dans l'accident d'un car scolaire

église

AFP

A Tanta, chaos et colère après l'attentat contre une église copte

A Tanta, chaos et colère après l'attentat contre une église copte

AFP

Egypte: 22 morts dans un attentat dans une église copte

Egypte: 22 morts dans un attentat dans une église copte

AFP

Au Bénin, une sulfureuse Eglise qui "chasse les démons"

Au Bénin, une sulfureuse Eglise qui "chasse les démons"