mis à jour le

Selon la DPEF, 1,8 % d’inflation entre 2000 et 2012

L’inflation au Maroc a été maitrisée autour de 1,8 % durant la période 2000-2012, malgré l’accentuation du renchérissement des cours du pétrole et des produits de base au niveau des marchés mondiaux, et ce grâce au soutien de la Caisse de compensation et la gestion de la politique monétaire, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des finances.

Le rythme de croissance du déflateur du Produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,6 % durant la période 2000-2004 à 2,1 % durant la période 2005-2011, précise la DEPF dans son tableau de bord des indicateurs macro-économiques, pour le mois d’avril.

Cet accroissement témoigne d’une croissance économique de plus en plus inflationniste depuis la deuxième moitié de la décennie 2000, explique la Direction.

Par types de produits, la variation de l’indice des prix à la consommation (IPC) alimentaire s’est accélérée de 1,5 % durant la période 2000-2004 à 2,7 % durant la période 2005-2012.

En revanche, l’inflation des produits non alimentaires a ralenti de 0,5 point, passant de 1,7 % durant la période 2000-2004 à 1,2 % l’an durant la période 2005-2012. Cette baisse observée concerne essentiellement les produits d’habillement (0,2 point), l’habitation (0,5 point) et les transports (0,3 point).

Concernant les prix à la production, l’indice des prix à la production énergétique a affiché un taux de croissance nul ces quatre dernières années et ce, malgré la hausse des prix du pétrole.

Parallèlement, le rythme de croissance des prix à la production du secteur minier est en hausse de 7,8 points, passant de  -1,9 % en moyenne durant la période 2000-2004 à 5,9 % en moyenne durant la période 2005-2012.

Ainsi, le rythme de croissance des prix à la production (IPP) du secteur industriel a affiché une tendance haussière entre 2000 et 2012, avec une hausse de 5,3 % durant la période 2005-2012 contre 2,4 % durant la période 2000-2004.

Cette accélération est tirée essentiellement par l’augmentation des IPP de l’industrie alimentaire (hausse de 1,1 % à 2 %), industrie chimique et para-chimique (de 2,1 % à 6,1 %), ainsi que celle relative au raffinage de pétrole et autres produits d’énergie (de 12,3 % à 14 %) durant les mêmes périodes.

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

2000

AFP

Tchad: un Mirage 2000 français s'écrase

Tchad: un Mirage 2000 français s'écrase

AFP

Athlétisme: nouveau record du monde pour Genzebe Dibaba, sur 2000 m en salle

Athlétisme: nouveau record du monde pour Genzebe Dibaba, sur 2000 m en salle

AFP

Paludisme: deux fois moins de personnes décèdent depuis 2000

Paludisme: deux fois moins de personnes décèdent depuis 2000

2012

AFP

Le Mali depuis 2012

Le Mali depuis 2012

AFP

Foot - Egypte: du public en championnat pour la première fois depuis 2012

Foot - Egypte: du public en championnat pour la première fois depuis 2012

AFP

Tunisie: auditions publiques sur la répression de manifestations en 2012

Tunisie: auditions publiques sur la répression de manifestations en 2012