mis à jour le

Algérie : deux islamistes accusés d'exactions condamnés à la peine de mort

Antar Ali et Djilali Kouri, deux islamistes accusés d'exactions entre 1996 et 2000, durant la guerre civile algérienne, ont été ce dimanche condamnés à mort. Le procès des deux accusés, jugés pour leur implication dans 500 assassinats et le viol de 60 femmes, a eu lieu dans le tribunal criminel d'Alger. Selon la presse algérienne, ils ont reconnu avoir assassiné des militaires et membres de groupes d'auto-défense, et participé à des viols collectifs de plusieurs dizaines de femmes qu'ils avaient ensuite égorgées.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Algérie

AFP

Nouveau drame routier au Maghreb: 12 morts dans un choc frontal entre bus en Algérie

Nouveau drame routier au Maghreb: 12 morts dans un choc frontal entre bus en Algérie

AFP

Algérie : le nouveau président Tebboune nomme son premier gouvernement

Algérie : le nouveau président Tebboune nomme son premier gouvernement

AFP

Le général Gaïd Salah, gardien du "système" en Algérie

Le général Gaïd Salah, gardien du "système" en Algérie

islamistes

AFP

Les USA annoncent avoir tué quatre islamistes dans des frappes en Somalie

Les USA annoncent avoir tué quatre islamistes dans des frappes en Somalie

AFP

Les shebab, des islamistes somaliens liés

Les shebab, des islamistes somaliens liés

AFP

Mozambique: 9 islamistes tués dans des combats avec l'armée (ministère)

Mozambique: 9 islamistes tués dans des combats avec l'armée (ministère)

peine

AFP

Algérie: des "détenus du Hirak" ayant purgé leur peine sortent de prison

Algérie: des "détenus du Hirak" ayant purgé leur peine sortent de prison

AFP

Soudan: peine capitale pour 27 membres du renseignement pour la mort d'un manifestant

Soudan: peine capitale pour 27 membres du renseignement pour la mort d'un manifestant

AFP

La Tunisie peine

La Tunisie peine