mis à jour le

1re session du comité de pilotage du PACD phase 3 : Plus de 4 milliards pour aider les commerçants détaillants

Le comité de pilotage du Projet d'appui aux commerçant détaillants (PACD) s'est réuni le 2 mai 2013 pour présenter la phase 3. Ce projet coûtera à l'Etat malien la somme de 4,895 milliard de F CFA. La rencontre s'est tenue au ministère de l'Industrie et du Commerce sous la présidence du chef de département Abdoul Karime Konaté.

 

Abdel Karim Konaté, ministre du Commerce

Le jeudi dernier, le comité de pilotage du PACD s'est réuni au ministère du Commerce et de l'Industrie pour la présentation de la phase 3 du projet. Ce projet qui est une initiative du gouvernement malien dans le cadre de la mise en ½uvre du Cadre stratégique pour la croissance et la réduction de la pauvreté (CSCRP), coûtera à l'Etat malien une enveloppe de 4,895 milliard de F CFA.

Cette 3e phase permettra de corriger les insuffisances constatées dans les 2 précédentes phases tout en renforçant les acquis de celles-ci. Ainsi de 2013 à 2015, la phase 3 du PACD contribuera à l'encadrement et à la formalisation des activités de 25 000 commerçants détaillants, dont 60 % de femmes sur toute l'étendue du territoire national.

Compte tenu du pillage et du vandalisme des commerçants détaillants des régions du Nord (Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal) en période de crise et l'incendie qui a ravagé le marché de Kayes, le gouvernement, à travers le ministère du Commerce, lance une opération spéciale d'appui aux commerçants détaillants de ces 5 régions pour leur permettre de relancer leurs activités économiques. Elle concernera plus de 1000 vendeurs et vendeuses des produits de première nécessité pour un montant d'environ 400 millions de F CFA.

Du début du PACD, en 2005 à nos jours, il y a eu de bons résultats. La phase 1 (2005-2008), d'un coût de 3 950 412 000 F CFA, a permis la création de 18 Centres de gestion agréés (CGA), la formalisation des activités de 3600 commerçants détaillants et leur formation en comptabilité simplifiée. Il a aussi permis le financement des activités de 1394 commerçants détaillants pour une enveloppe de plus d'un milliard. Le taux de remboursement des prêts octroyés à cette 1re phase a été de 62 %.

La 2e phase (2009-2011) a couté 5 milliards de F CFA et s'est inscrite dans la dynamique de consolidation des acquis de la phase 1 du projet. Elle a aussi permis l'ouverture du projet à d'autres commerçants du marché et la formation des activités de 4769 commerçants détaillants et leur formation en comptabilité simplifiée, en gestion des stocks et en fiscalité ; le financement des commerçants détaillants et leur sensibilisation sur les bonnes pratiques en matière d'hygiène des aliments et des lieux de vente.

Aux termes de cette 1re session le ministre Abdoul Karime Konaré a invité les présidents des CGA à une sélection rigoureuse des commerçants devant bénéficier des prêts afin de garantir le succès escompté.

Youssouf Coulibaly

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

commerçants

AFP

Afrique du Sud: heurts entre manifestants et commerçants étrangers, des blessés

Afrique du Sud: heurts entre manifestants et commerçants étrangers, des blessés

AFP

Centrafrique: flambée des prix

Centrafrique: flambée des prix

Djamila Ould Khettab

1.000 commerçants obligés d’ouvrir

1.000 commerçants obligés d’ouvrir