mis à jour le

Lever les bras, le métier le mieux rémunéré en Algérie

Lever le bras, voici le métier le mieux rémunéré en Algérie. Il ne demande aucun effort. Aucune peine. Il ne nécessite aucun diplôme. Bien au contraire, il faut faire preuve d'analphabétisme et d'une ignorance abjecte pour faire ce travail.

Pas la moindre expérience professionnelle n'est exigée. Il est même recommandé de ne rien connaître de la vie. Il ne faut pas être cultivé ou instruit. Et lorsque l'on vous demande quel livre avez-vous lu, répondez tout simplement que vous n'aimez pas lire car vous n'avez pas le temps. Vous pouvez même invoquer votre désintérêt pour tout ce qui relève de la culture ou de la science.  N'ayez pas peur du mensonge car pour ce métier, il faudra mentir tout le temps. Il faudra aussi tricher et faire croire que vous êtes patriotes même si, dans votre for intérieur, une indifférence totale vis-à-vis de l'avenir du pays vous ligote.

Et à la fin, il vous faudra juste lever le bras, accorder votre voix à celui qui la demande pour faire passer n'importe quelle loi, et partez récupérer votre 400 mille Da, un salaire qui dépasse largement celui des chercheurs universitaires, des médecins, des journalistes, des imams, des juges, des PDG des entreprises publiques, des pilotes d'Air Algérie ou des pétroliers de Sonatrach. 40 millions de centimes pour  dire uniquement oui à presque tout et rien dans l'hémicycle. 40 millions de centimes pour sièger uniquement au Parlement qui est censé discuter des projets de loi proposés par le gouvernement. Mais ne vous inquiétez, vous n'allez rien analyser ou étudier. Il s'agit d'entendre un discours et d'aquiescer même si vous n'avez rien compris à ce qui a été dit.  40 millions de centimes, l'équivalent de 4000 euros, à savoir 22 fois le salaire minimum algérien, pour lever le bras, se lever et applaudir. Rien donc de compliqué. Mais pour cela, il faut tout de même renoncer à toute honnêteté ou vertu. Ce métier ne supporte pas la morale, la justice ou même la logique. Soyez donc malhonnête, illogique et profondément immoral, et vous ferez ainsi un magnifique député. Un député élu, on ne sait sur quelle base réellement, pour lever un premier bras et empocher du deuxième des nouvelles primes sans cesse en augmentation. Député en Algérie, c'est le plus beau métier au monde. Un métier qui fera rêver même un australien du Queensland. Lever le bras et soyez heureux, c'est, enfin, le prochain slogan de l'Algérie du futur. Une Algérie qui ne retient jamais sa générosité avec les "leveurs de bras"  et les enfants de la tribu des béni-oui-oui. Seule tribu qui a le droit de prospérer au pays de la hogra et la médiocrité.

Algérie

AFP

Rachid Taha enterré en Algérie sur la terre de ses ancêtres

Rachid Taha enterré en Algérie sur la terre de ses ancêtres

AFP

Macron reconnaît la responsabilité de l'Etat dans la disparition de Maurice Audin en Algérie

Macron reconnaît la responsabilité de l'Etat dans la disparition de Maurice Audin en Algérie

AFP

L'islamiste Beghal n'a "jamais été condamné" en Algérie

L'islamiste Beghal n'a "jamais été condamné" en Algérie