mis à jour le

Ligue des champions d’Afrique : LE STADE MALIEN CHUTE A SON TOUR

Lourdement battue 3-0 à l'aller par Coton sport de Garoua, l'équipe de Sotuba n'a pu faire mieux que le nul 0-0, samedi au stade Modibo Keïta. Comme le Djoliba éliminé au premier tour, les Blancs quittent la compétition, mais seront reversés en coupe de la Confédération où ils tenteront de se racheter

Il n' y a pas eu de miracle samedi au stade Modibo Keïta. Battu 3-0 à l'aller par Coton sport de Garoua, le Stade malien est tombé en huitième de finale, concédant le nul 0-0 au match retour. Samedi, les Blancs devaient gagner par le score de 4-0 pour renverser la situation et se qualifier pour la phase de poules de la compétition. Mais face aux Camerounais, les Stadistes n'ont pu faire mieux qu'un nul et vierge. Pourtant ce ne sont pas les occasions de buts qui ont manqué du côté des Blancs encore moins le soutien des supporters venus en grand nombre au stade Modibo Keïta. Les hommes de Pascal Janin ont tout simplement péché dans la finition. C'est donc l'équipe camerounaise qui accède pour la première fois de son histoire à la phase de poules de la plus prestigieuse des compétitions africaines des clubs. Quant à notre représentant, il est reversé dans la coupe de la Confédération. Les Blancs connaîtront leur adversaire pour le tour de cadrage dès aujourd'hui et le match aller est prévu dans deux semaines à Bamako. Ce match Stade malien-Coton sport de Garoua a commencé avec 8 minutes de retard car l'arbitre Ivoirien, Doué Normandiez, crédité d'une partie correcte, a laissé les Camerounais faire leur cinéma. D'abord, ils sont venus en retard, 4 joueurs seulement sont sortis des vestiaires avec les arbitres et les Stadistes. Ils ont ensuite continué les provocations sur le terrain. Mais cette comédie des visiteurs n'a pas perturbé outre mesure les Stadistes qui se sont crées une multitude d'occasions nettes de but. Malheureusement, les joueurs de Sotuba ont manqué d'efficacité devant, s'ils ne confondaient pas vitesse et précipitation à l'approche des buts adverses. Certes la défense stadiste est apparue souvent fébrile à l'image de Moussa Coulibaly et Oumar Koné. Mais malgré les multiples pertes de balle en défense, le deuxième a largement participé au jeu offensif. Pendant toute la première période, le jeu stadiste s'est déroulé sur le côté gauche avec un Lamine Diawara, réputé pour un bon jeu de tête, mais qui décrochait un peu trop pour épauler Souleymane Dembélé et Oumar Koné. Grande surprise dans le 11 de départ de Pascal Janin, Ousmane Diabaté n'a pas pu animer son côté droit même si le joueur a manqué de soutien de l'arrière-latéral Issaka Samaké. Le Stade malien a fait un bon premier quart d'heure en assiégeant le camp adverse comme prévu. Souleymane Dembélé a allumé la première mèche avec ce tir qui sera capté par le portier adverse (1re min). Le team de Sotuba passera plusieurs fois à côté de l'ouverture du score comme aux 3è, 10è 19è min, respectivement par Mamadou Coulibaly, Lamine Diawara et Oumar Koné avant que les joueurs de Coton sport ne répliquent à la 20è minute. Après s'être défait du marquage de Moussa Coulibaly, l'attaquant de Coton sport, MBongo Ewangue E. voit sa tentative du bout du crampon repousser par Soumaïla Diakité (20è min). Après cette occasion les Camerounais vont casser le rythme des Stadistes. Peu après la demi-heure de jeu, Cheick M. C. Doumbia s'essaie avec une frappe d'environ 30 mètres qui sera dévié en corner par le portier adverse, Feudjou NGuegang (37è min). Deux minutes plus tard, le même Feudjou NGuegang dévie en corner la tentative de Mamadou Coulibaly, (39è min) qui reviendra à la charge aux 45è +1 et 45è +2 minutes sans réussir à tromper le gardien camerounais. Après la pause, Pascal Janin intègre Abdoulaye Sissoko à la place d'Ousmane Diabaté (46è min). Le Stade malien passe donc à un 4-3-3. Le jeu stadiste est équilibré, les occasions viennent des deux côtés. Les Camerounais subissent le jeu mais résistent aux assauts des Blancs. Comme lors du premier quart d'heure, le Stade malien assiège le camp des visiteurs en début de cette 2è période. A la 49è minute Moussa Coulibaly tire au dessus après un bon service d'Issaka Samaké. A la 53è minute, le tir puissant d'Abdoulaye Sissoko est repoussé en corner par Feudjou NGuegang, avant que Souleymane Dembélé ne rate le cadre (63è min). C'est seulement peu après l'heure de jeu que les visiteurs obtiennent leur 2è occasion : Souleymanou Moussa récupère le cuir, pénètre dans la surface stadiste, avant de perdre son face-à-face avec le keeper-capitaine Soumaïla Diakité (65è min). Dans le dernier quart d'heure, Morimakan Koïta s'essaye à son tour mais ses deux tentatives seront déviées en corner par Feudjou NGuegang (76è et 87è) tandis que le tir Bakary Coulibaly survole la barre transversale (90è +5). Score final : 0-0.

L. M. DIABY

Samedi 4 mai au stade Modibo Keïta

Stade malien-Coton sport : 0-0

Bon arbitrage de Doué Normandiez (Côte d'Ivoire)

assisté de ses compatriotes Yeo Songuifolo et Bayéré Moussa.

Stade malien : Soumaïla Diakité (cap), Oumar Koné, Issaka Samaké, Souleymane Konaté, Moussa Coulibaly, Mandala Konté, Cheick M. C. Doumbia (Bakary Coulibaly), Ousmane Diabaté (Abdoulaye Sissoko), Souleymane Dembélé, Lamine Diawara, Mamadou Coulibaly (Morimakan Koïta).

Entraîneur : Pascal Janin.

Coton sport : Feudjou NGuegang, Oyongo Bitolo A., Djene Dakonam Ortega, Aminou Bouba, Bapidi Fils Jean Jules (cap), Kingue MPondo S., Yougouda Kada Alexis (Manga MBah Carlain), Souleymanou Moussa (Zimbori Auzingoni), Etoundi Eloundou C. (MBang A. Ebeng Ismaël), Boukama Kaya Juzy G., MBongo Ewangue E..

Entraîneur : Sébastien Desabre.

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

stade

AFP

Côte d'Ivoire: la Chine va bâtir un stade olympique

Côte d'Ivoire: la Chine va bâtir un stade olympique

AFP

CAN: faible affluence pour la 3e place au stade de Malabo

CAN: faible affluence pour la 3e place au stade de Malabo

AFP

Ebola: le stade de Monrovia transformé en centre de traitement

Ebola: le stade de Monrovia transformé en centre de traitement