mis à jour le

Pierre Buyoya reçu en audience par le président Dioncounda Traoré : DANS UNE DYNAMIQUE DE CONSULTATION

Le représentant spécial de la présidente de la Commission de l'Union africaine dans notre pays et chef de la Mission internationale de soutien au Mali, Pierre Buyoya, a été reçu vendredi en audience par le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré. Le patron de la MISMA était venu rendre compte des recommandations de la réunion du Groupe de soutien et de suivi de la situation au Mali tenue le 19 avril dernier à Bamako. Pierre Buyoya était accompagné d'une forte délégation comprenant des représentants de l'UA et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO).

Au cours de son entretien avec le chef de l'Etat, l'ancien président burundais a fait le point de la rencontre qui a servi, selon lui, à jeter les bases de ce qui devrait constituer les orientations et les politiques à entreprendre pour une sortie de la période transitoire. Les entretiens ont également porté sur la  transformation de la MISMA en force de maintien de paix de l'ONU. Il a été naturellement question des élections à venir.

A sa sortie d'audience, le patron de la MISMA a indiqué que l'entretien avec le président de la République par intérim s'inscrivait dans une dynamique de consultation que l'UA se doit d'entreprendre avec le gouvernement du Mali.

Concernant les élections, Pierre Buyoya a réitéré le soutien constant de l'organisation panafricaine au processus qui, à son avis, se déroule normalement. Est-il possible de tenir les élections en juillet prochain comme prévu ? Pierre Buyoya s'est dit confiant quant à l'engagement des autorités politiques  maliennes à respecter le délai annoncé. « Nous ne sommes pas encore dans une logique de report des élections. Ce qui se passe actuellement dans le pays est rassurant. Mais il revient à l'Etat malien de donner un calendrier électoral qu'il juge conforme aux moyens dont il dispose », a-t-il dit, ajoutant que l'UA respectera toujours la souveraineté du Mali.

Pierre Buyoya s'est également exprimé en ce sens sur la situation de Kidal. Il dit avoir noté une évolution positive sur la question. Dans tous les cas, là aussi, c'est aux autorités politiques et à l'armée malienne qu'il revient de décider quand et comment elles seront à Kidal.

L. DIARRA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

pierre

AFP

Burundi: début des funérailles de l'ex-président Pierre Nkurunziza

Burundi: début des funérailles de l'ex-président Pierre Nkurunziza

AFP

Burundi: réunion extraordinaire du conseil des ministres après le décès de Pierre Nkurunziza

Burundi: réunion extraordinaire du conseil des ministres après le décès de Pierre Nkurunziza

AFP

Burundi: Pierre Nkurunziza, président par "volonté divine"

Burundi: Pierre Nkurunziza, président par "volonté divine"

président

AFP

Mary Robinson dirigera l'enquête indépendante sur le président de la BAD

Mary Robinson dirigera l'enquête indépendante sur le président de la BAD

AFP

Crise au Mali: la contestation lève le préalable d'une démission du président

Crise au Mali: la contestation lève le préalable d'une démission du président

AFP

Sitôt élu, le nouveau président du Malawi s'attaque

Sitôt élu, le nouveau président du Malawi s'attaque

Traoré

AFP

Le gouvernement malien solidaire de la chanteuse Rokia Traoré arrêtée en France

Le gouvernement malien solidaire de la chanteuse Rokia Traoré arrêtée en France

AFP

CAN-2019: "Pas de stars" au Mali, insiste Hamari Traoré

CAN-2019: "Pas de stars" au Mali, insiste Hamari Traoré

AFP

Fespaco: "Desrances", nouveau pladoyer pour les femmes d'Apolline Traoré

Fespaco: "Desrances", nouveau pladoyer pour les femmes d'Apolline Traoré