mis à jour le

Un membre du Séléka, Bangui, avril 2013 / AFP
Un membre du Séléka, Bangui, avril 2013 / AFP

Centrafrique: et si les rebelles du Séléka n'étaient que des voyous?

La situation sécuritaire se dégrade chaque jour. Les hommes de l'ex-rébellion sont accusés d'avoir tué un camionneur camerounais.

Des hommes de la coalition rebelle Séléka, qui a pris le pouvoir en Centrafrique il y a six semaines, ont été arrêtés après le meurtre d'un camionneur camerounais sur la route qui relie Douala (Cameroun) à Bangui, a annoncé dimanche la police centrafricaine.

Des hommes de la coalition rebelle Séléka, qui a pris le pouvoir en Centrafrique il y a six semaines, ont été arrêtés après le meurtre d'un camionneur camerounais sur la route qui relie Douala (Cameroun) à Bangui, a annoncé dimanche la police centrafricaine.

Samedi, les camionneurs camerounais effectuant le trajet Douala - Bangui s'étaient mis en grève pour réclamer de "meilleures conditions de travail et de sécurité".

La route qui relie le port de Douala à Bangui est la principale voie d'accès commerciale vers la capitale centrafricaine, par où transitent l'essentiel des marchandises importées en Centrafrique.

"Nous condamnons avec la dernière rigueur cet incident, qui a causé la mort d'un ressortissant d'un pays voisin avec lequel nous avons toujours eu des relations fraternelles", a déclaré le directeur général de la police, Henri Wanzet Linguissara, dans un communiqué lu à la radio nationale.

"Les présumés auteurs de cet incident sont déjà identifiés et placés en lieu sûr. La police a ouvert une enquête suivant les instructions fermes du parquet", a-t-il ajouté.

Selon une source au sein de l'Union syndicale des camionneurs de Centrafrique (USCC), "le camionneur camerounais se trouvait en stationnement à la sortie nord (de Bangui) (...) quand un véhicule transportant des éléments du Séléka a heurté sa roue posée à côté du véhicule. Interpellé par ces éléments qui le conduisaient à leur base, le camionneur a tenté de s'enfuir. Il a été poursuivi par l'un eux qui l'a abattu", criblant son corps de balles.

Les hommes du Séléka, "pensant à un piège", ont "ouvert le feu et la balle a ricoché pour atteindre mortellement le chauffeur", a pour sa part expliqué M. Linguissara.

Depuis la prise du pouvoir à Bangui par la rébellion Séléka le 24 mars, la situation s'est fortement dégradée en Centrafrique. Hommes du Séléka et bandes armées sont régulièrement accusés de se livrer à des violences et des pillages.

AFP

Ses derniers articles: Bousculade mortelle en Algérie: la ministre de la Culture démissionne  Tension et accusation après l'arrestation d'un candidat  Niger: douze villageois tués par Boko Haram dans la région de Diffa 

mort

AFP

RDC: un mort dans des heurts autour de concessions minières

RDC: un mort dans des heurts autour de concessions minières

AFP

Libye: un mort dans des tirs sur l'aéroport de Mitiga, vols suspendus

Libye: un mort dans des tirs sur l'aéroport de Mitiga, vols suspendus

AFP

Soudan: manifestation après la mort de lycéens

Soudan: manifestation après la mort de lycéens

Camerounais

AFP

CAN-2019: Onana, hériter de la dynastie des gardiens camerounais

CAN-2019: Onana, hériter de la dynastie des gardiens camerounais

AFP

Meurtre d'un médecin camerounais anti-Ebola en RDC: onze arrestations

Meurtre d'un médecin camerounais anti-Ebola en RDC: onze arrestations

AFP

L'extradition de séparatistes camerounais du Nigeria jugée "illégale"

L'extradition de séparatistes camerounais du Nigeria jugée "illégale"

rebellion

AFP

Rébellion au Tchad: visite du président Déby dans l'Est

Rébellion au Tchad: visite du président Déby dans l'Est

AFP

Cameroun: huit chefs d'accusation dont celui de rébellion contre l'opposant Kamto

Cameroun: huit chefs d'accusation dont celui de rébellion contre l'opposant Kamto

AFP

Jean-Pierre Bemba, de la rébellion

Jean-Pierre Bemba, de la rébellion