mis à jour le

Israël déploie deux batteries antimissiles dans le nord

Les forces aériennes israéliennes ont effectué une frappe aérienne dans la nuit de samedi à dimanche sur le territoire syrien détruisant un convoi de missiles tactiques iraniens Fateh-110s destinés au Hezbollah, rapporte dimanche le New York Times citant des sources au sein de l’administration US.
Selon le quotidien, la cargaison se trouvait dans l’aéroport de Damas. Les avions israéliens ont tiré leurs roquettes depuis l’espace aérien du Liban voisin.
Auparavant, la chaîne CNN a rapporté que des avions israéliens avaient frappé le territoire syrien sans pénétrer dans l’espace aérien du pays. Plus tard, l’agence Associated Press citant des sources anonymes a signalé que la partie israélienne avait confirmé l’attaque. Pour sa part, l’AFP cite un responsable du ministère de la Défense selon lequel « Israël suit la situation en Syrie et au Liban, tout particulièrement au sujet du transfert d’armes chimiques et d’armes spéciales ».
En janvier dernier, des chasseurs israéliens ont effectué une frappe ciblée sur un centre de recherches situé près de Damas, faisant deux morts. Or, selon certains rapports, l’attaque visait un convoi de camions transportant des armes à la frontière syro-libanaise.

Aide aux terroristes

Le gouvernement de Damas a condamné les raids de l’aviation israélienne sur le territoire syrien, accusant l’Etat hébreu d’apporter une « aide militaire aux terroristes » anti-Assad, rapportent dimanche les médias occidentaux.
« Ces attaques visaient à apporter une aide militaire directe aux groupes terroristes », a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères dans un communiqué de presse.
Le ministère a également indiqué avoir envoyé à l’Onu et au Conseil de sécurité une lettre de protestation contre l’ »agression israélienne qui a fait plusieurs morts et blessés, ainsi que d’importantes destructions ».

Téhéran condamne

Les autorités iraniennes ont condamné le raid lancé par les forces aériennes israéliennes sur le territoire syrien, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast.
Le porte-parole a appelé les pays de la région à « réagir avec sagesse à ces agressions », accusant Israël de chercher à « créer l’instabilité et l’insécurité » en provoquant « des conflits à caractère ethnique et religieux ».

Israël installe des batteries antimissiles

L’armée israélienne a installé des batteries antimissiles dans le nord du pays suite aux rapports faisant état de frappes aériennes en Syrie, a annoncé dimanche à l’agence russe RIA Novosti une porte-parole de Tsahal.

« Compte tenu de la situation dans la région, la décision a été prise de déployer deux batteries antimissiles Iron Dome dans le nord du pays », a indiqué l’interlocutrice de l’agence.
La porte-parole du Tsahal s’est refusée à tout commentaire sur le sujet.

L’Egypte et la Ligue arabe condamnent

L’Egypte et la Ligue des Etats arabes ont condamné dimanche les raids menés par Israël en Syrie. La Ligue appelle le Conseil de sécurité de l’ONU à agir immédiatement pour les arrêter.

Ces raids sont une agression flagrante et une violation dangereuse de la souveraineté d’un État arabe, a dit Nabil al-Arabi, le secrétaire général de la Ligue, en demandant au Conseil de sécurité d’agir immédiatement pour stopper les agressions israéliennes contre la Syrie.

La présidence égyptienne a de son côté affirmé dans un communiqué qu’ils étaient une violation des principes et du droit internationaux et sont de nature à ajouter à la complexité de la situation et à menacer la sécurité et la stabilité de la région.

Bien que l’Egypte s’oppose vigoureusement à l’effusion de sang en Syrie et à l’usage des armes par l’armée syrienne contre ses enfants (…), elle refuse l’agression contre la Syrie, l’atteinte à sa souveraineté et l’exploitation de sa crise intérieure sous quelque prétexte que ce soit, a ajouté la présidence.

L’organisation panarabe a accordé à l’opposition syrienne le siège de la Syrie, suspendue de l’organisation panarabe depuis novembre 2011 en raison de la répression violente de la révolte.

L’Algérie condamne avec force

L'Algérie condamne les raids aériens israéliens contre la Syrie et dénonce avec « force » cette nouvelle « violation grave » du droit international, de la souveraineté et de l'intégrité territoriale d'un Etat arabe, a indiqué dimanche dans une déclaration à l'APS, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.

« L'Algérie exhorte le conseil de sécurité à assumer ses responsabilités pour mettre fin à ces agressions flagrantes qui aggravent un contexte régional déjà fortement dégradé », a-t-il ajouté.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Israël

AFP

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

Tunis: manifestation après un assassinat attribué par le Hamas

AFP

Tunisie: remous après la mort d'un ingénieur attribué

Tunisie: remous après la mort d'un ingénieur attribué

Disparition

Le jour où Shimon Peres voulut vendre l'arme nucléaire au régime de l'apartheid

Le jour où Shimon Peres voulut vendre l'arme nucléaire au régime de l'apartheid