mis à jour le

Bangladesh: les islamistes manifestent pour une loi sur le blasphème, 4 morts

Au moins quatre personnes ont été tuées et des centaines blessées dimanche au Bangladesh lors de violents affrontements entre les forces de l'ordre et des dizaines de milliers d'islamistes radicaux réclamant une loi sur le blasphème, ont annoncé la police et une source médicale.

Medi1 Radio

Ses derniers articles: Algérie: l'ex-chef de la diplomatie  Situation au Mali: le président mauritanien s'entretient avec le Haut représentant de l'UA pour le Mali et le Sahel  Message du président tunisien 

islamistes

AFP

Dans le nord-est du Kenya, le désespoir gagne face aux islamistes shebab

Dans le nord-est du Kenya, le désespoir gagne face aux islamistes shebab

AFP

Mozambique: l'armée progresse vers le repaire des rebelles islamistes

Mozambique: l'armée progresse vers le repaire des rebelles islamistes

AFP

Mozambique: civils et forces de sécurité paniqués par l'intensification des attaques islamistes

Mozambique: civils et forces de sécurité paniqués par l'intensification des attaques islamistes

loi

AFP

Pour les droits des femmes en Tunisie, le grand écart entre loi et pratique

Pour les droits des femmes en Tunisie, le grand écart entre loi et pratique

AFP

Zimbabwe: un journaliste emprisonné dénonce une loi "inconstitutionnelle"

Zimbabwe: un journaliste emprisonné dénonce une loi "inconstitutionnelle"

AFP

Soudan: l'excision est désormais punie par la loi

Soudan: l'excision est désormais punie par la loi

morts

AFP

Explosions dans un camp militaire en Guinée équatoriale: au moins 30 morts et 600 blessés

Explosions dans un camp militaire en Guinée équatoriale: au moins 30 morts et 600 blessés

AFP

Explosions dans un camp militaire en Guinée équatoriale: 30 morts (nouveau bilan TV d'Etat)

Explosions dans un camp militaire en Guinée équatoriale: 30 morts (nouveau bilan TV d'Etat)

AFP

Guinée équatoriale: au moins 20 morts et 600 blessés dans des explosions de dépôts militaires

Guinée équatoriale: au moins 20 morts et 600 blessés dans des explosions de dépôts militaires