mis à jour le

L’anesthésie fait le lit des terroristes

Dans la dernière interview accordée ce 2 mai au quotidien « La Presse » par M. Hamadi Jebali, ancien chef du gouvernement, notre collègue Jawhar Chatty l'a interrogé comme suit : «Début mars, vous avez réagi non sans virulence à un article paru sur les colonnes de notre journal et intitulé «De Tora Bora à Chaâmbi» et dans lequel il est écrit que des bastions de salafistes ont investi les hauteurs du pays. Avant-hier, vous avez rendu visite aux blessés des mines qui ont explosé dans la région de Chaâmbi». M. Jebali lui a répondu : «Abstraction faite de la réaction à cet article, je considère cependant que le titre est non dépourvu de bon sens. Le danger terroriste nous guette de toutes parts, du Mali, d'Irak, d'Afghanistan, de Somalie… De fait, ils sont des Tora Bora».
En fait, cela résume tout. Depuis quelques mois, les spécialistes, commentateurs et observateurs avertis ne cessent de tirer la sonnette d'alarme : l'escadron de la mort est dans nos murs. La nébuleuse terroriste est en passe de mettre la baïonnette à l'ordre du jour dans notre pays. Le pouvoir refuse d'en parler. Il campe le déni total et intégral. Et accuse volontiers les médias d'exagérations infondées, voire d'allégations outrancières et mensongères.
Et puis, un jour, on découvre les groupes terroristes à Jebel Chaâmbi. Bien après Bir Ali Ben Khelifa, Rouhia, des quartiers populaires dans le Grand-Tunis et ailleurs.
Il est grand temps de se départir de cette attitude perverse. Elle fonde la déconsidération délibérée d'un phénomène majeur. Elle autorise le laxisme. Bien pis, elle anesthésie les consciences communes. Et fait le lit des terroristes, dont l'incognito, le brouillage des pistes et l'effet de surprise constituent les atouts majeurs.
Aujourd'hui, il y a lieu de signaler la conjonction de trois donnes : en premier lieu, les confrontations armées avec les terroristes à Jebel Chaâmbi durent depuis bientôt une semaine. Deuxièmement, les autorités communiquent tant bien que mal sur lesdites confrontations. Enfin, la classe politique se caractérise par l'inconsistance, voire la mièvrerie de sa riposte.
La vérité est que ceux qui tiennent le haut du pavé éprouvent de la gêne à condamner énergiquement les groupes terroristes de Jebel Chaâmbi. Certains se claquemurent dans le silence, d'autres balbutient des propos décousus et incompréhensibles ou temporisent à n'en plus finir.
Ils le savent pertinemment : les terroristes tapis dans le Jebel cultivent les postures et discours des bases cajolées et caressées dans le sens du poil de la bête par certains partis politiques. Ici et là, c'est la même moisissure funeste à l'½uvre. On a même observé des partis de la Troïka faire les yeux doux auxdites ligues de protection de la révolution, connues pour abriter des intégristes maximalistes et violents.
Démonter les mécanismes des interférences et des compromissions d'une partie de l'establishment avec les mouvances extrémistes est fort aisé. Il n'y a qu'à bien observer certains meetings et bien écouter certains discours. Y aurait-il d'aventure des passerelles entre ces mouvances et la nébuleuse terroriste ? Seule la justice efficiente et impartiale pourra nous éclairer là-dessus.
En tout état de cause, les retards et la temporisation dans la dénonciation des terroristes déconcertent. Autant que l'absence d'un appel national, solennel et supra-partisan en faveur de l'union sacrée.
Et pourtant, le terrorisme frappe à nos portes. L'Etat est menacé, le modèle républicain et l'unité des Tunisiens aussi .

Par Soufiane Ben Farhat

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

terroristes

AFP

Tunisie: "ni terroristes ni casseurs", des manifestants du sud ne "lâchent rien"

Tunisie: "ni terroristes ni casseurs", des manifestants du sud ne "lâchent rien"

AFP

Niger: le président exhorte

Niger: le président exhorte

AFP

Mali: De présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako (sécurité malienne)

Mali: De présumés terroristes arrêtés avant le sommet de Bamako (sécurité malienne)