mis à jour le

Børnefonden au service de l’éducation : A Toba l’accès à l’éducation garanti pour les enfants

De 2006 à nos jours, l'ONG Internationale Danoise BØRNEfonden « Fondation Pour les Enfants » en français a construit 15 salles de classes et rénové 6 salles de classes. Par conséquent, tous les enfants ont accès à l'école avec le renforcement des capacités d'accueil des établissements de la localité. Plus de 171 millions de nos francs sont investis dans l'éducation à Toba.

Parmi les nombreux chantiers d'intervention de cette ONG atypique, nous nous intéresserons  de plus près à l'épineuse  problématique de l'éducation vue sous le prisme purement local.

Notre première  escale dans cette série de reportage que nous consacrerons aux actions de proximité de  BØRNEfonden est d'abord Toba.   Qu'est-ce que l'Unité de Développement (UD) 709 de Toba développe comme approche particulière pour améliorer  la qualité de l'éducation dans les 17 villages couverts.

BØRNEfonden intervient à Toba depuis avril 2005, date du lancement de la 1ere phase d'enrôlement des premiers enfants parrainés. Le village de Toba est un des plus gros villages de la commune rurale de Dogo, il est situé à 30 km entre Sido et Dogo. L'UD couvre 17 villages avec une population totale de 9132 habitants. Comme toutes les UD de BORNEfonden le choix de la zone d'intervention est fait à partir des visites de prospection sur le terrain et une analyse des données du niveau de développement socio-économique de la future zone d'intervention. Une fois que  la zone répond  aux critères de sélection, les villages et la commune en sont informés officiellement lors d'une assemblée générale d'information au cours de laquelle l'ONG décline ses priorités et dévoile son approche méthodologique.

C'est ainsi qu'après l'inauguration du nouveau bureau de l'UD  en mai 2006, l'une des premières priorités a été de renforcer le système éducatif  de la localité afin de le rendre performant. Pour ce faire, des missions de prospection ont fait le tour des villages en vue d'identifier les goulots d'étranglement du système éducatif à Toba. Il ressort de ses conclusions l'insuffisance d'infrastructure (salles de classe, bibliothèque et de terrain de sport), la conclusion a fait état également d'une insuffisance au niveau de la  gouvernance des Comités de Gestion Scolaires (CGS).

Pour résorber la problématique de l'insuffisance des salles de classe, l'UD 709 a entrepris la réhabilitation de certaines infrastructures et la construction de nouvelles en vue  de renforcer  la capacité d'accueil des établissements. Parallèlement à ces actions salvatrices, l'UD  a identifié et enrôlé 633 enfants parmi lesquels 499 enfants parrainés. Le système de parrainage a pour objectif d'apporter un appui aux enfants et aux parents démunis. Grâce à l'argent des parrains,  les enfants bénéficient d'un encadrement performant à l'école, d'un suivi sanitaire et d'une amélioration des conditions de vie de leur famille.

Dans la même dynamique, l'UD de Toba dans le but de promouvoir l'éducation préscolaire a construit 5 classes d'éveil préscolaires. Aujourd'hui les cleps regroupent  en leur sein 160 élèves dont 94 garçons et 66 filles.

De nos jours, grâce aux multiples interventions dans le domaine de l'éducation, les 13 établissements scolaires de Toba ont vu leur capacité d'accueil augmentée,  6 anciennes salles de classes ont été réhabilitées, 15 nouvelles  salles ont été construites pour améliorer davantage les conditions d'étude dans les établissements. Finis les effectifs pléthoriques des années passées, le ratio par classe a nettement baissé pour atteindre  55 élèves par classe actuellement.

Dans le même temps, les performances des EP et des enfants hors système  ont  évolué positivement. Sur 79 Enfants Parrainés (EP)  enregistrés au second cycle, plus de la moitié ont eu une moyenne supérieure ou égale  à 10.

En plus des actions de renforcement de la capacité d'accueil, l'Unité 709 organise chaque année des cours de mise à niveau pour les EP en collaboration avec le centre d'animation pédagogique et les CGS qui sont les maîtres-d'½uvre principaux de cette activité. L'organisation des cours de rattrapage  ou de mise à niveau répond à une préoccupation  des parents qui est  de renforcer les compétences des enfants dans les disciplines techniques comme les mathématiques, les sciences physiques et la chimie. Et depuis, l'organisation a été contractualisée et le suivi  tripartite de l'activité est assuré par : le CAP, le Directeur coordinateur  des établissements scolaires et le partenaire BØRNEfonden.

A coté de cette activité, l'UD 709 appuie l'organisation des pôles d'intégration entre les enseignants du  second cycle et ceux du premier cycle. Ces conférences permettent un échange périodique à l'intérieur des corps enseignants en vue de favoriser un échange d'expérience  entre  les  plus jeunes et les anciens.  Neuf pôles d'intégration ont été organisés depuis et ces conférences ont permis de mettre à niveau les compétences des encadreurs.

Le taux d'abandon de 10% dans le passé a relativement baissé ces dernières années grâce aux actions conjuguées des CGS, des comités des parents, de l'équipe de l'UD et des responsables de l'administration scolaire. Le  phénomène reste encore sous contrôle des CGS mais nécessite quand même une plus grande implication des responsables administratifs.

L'initiative des boutiques et des bibliothèques scolaires a pris de l'essor dans toutes les unités et dans tous les établissements et principalement s'est concrétisée à l'UD 709 par la construction de 3 boutiques scolaires dotées en fournitures scolaires subventionnées à 100% pour les enfants parrainés et à 50% pour les enfants hors système. Les kits prédisposés dans ces boutiques font l'objet d'un inventaire et d'un suivi régulier des conseillers BØRNEfonden et les recettes sont reversées aux comptes des CGS dans une institution financière décentralisée. La dotation de ces boutiques scolaires a beaucoup soulagé les parents.

L'organisation de campagne d'alphabétisation en faveur des couches vulnérables à permis aux auditrices de tenir elles-mêmes leurs propres comptabilités.

L'appropriation par les membres des CGS de l'outil de micro planification  a amélioré considérablement la planification et la gestion des écoles.

L'aménagement des terrains de sports  au niveau scolaire  et dans les villages a donné un engouement nouveau à l'organisation de compétitions sportives afin d'animer l'espace scolaire.

Aussi, l'intervention de l'ONG a permis d'améliorer globalement les taux de scolarisation et de maintien principalement ceux des filles dans la localité.

Il faut noter que de 2006 à aujourd'hui le montant global des investissements pour  le secteur de l'éducation rien que pour l'UD de Toba s'élève à 171 932 020 FCFA.

Pour le maire de la commune de Dogo, qui ne tarit pas d'éloges à l'endroit du partenaire, souhaite une nécessité d'archiver les contrats de prestation au niveau de la commune afin de laisser des traces. Sinon, selon le maire, le secret dans la réussite des actions de BØRNEfonden  est à rechercher dans la confiance que l'ONG porte aux  capacités des populations, mais le succès tient également à l'implication des responsables communautaires dans toutes les instances de décision dans les UD. Ce qui fait de Toba  une référence dans la commune.

B.S

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

enfants

AFP

Mali: neuf enfants soldats remis

Mali: neuf enfants soldats remis

AFP

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

Le combat sans fin pour arracher les enfants du Sénégal

AFP

Au Cameroun, un dépistage plus rapide du VIH chez les enfants

Au Cameroun, un dépistage plus rapide du VIH chez les enfants