mis à jour le

Mali: attentat suicide près de Gao, 2 soldats maliens et 5 islamistes tués

Cinq jihadistes se sont fait exploser samedi près de Gao, dans le nord-est du Mali, près d'une patrouille de l'armée malienne dont deux soldats ont également été tués, a-t-on appris de source militaire malienne.

"Une patrouille militaire malienne était dans la localité de Hamakouladji (40 km au nord de Gao) ce samedi. Des jihadistes se sont faits exploser à leur passage. Deux militaires maliens ont été tués sur le coup. Cinq jihadistes sont également morts", a déclaré à l'AFP une source militaire malienne contactée à Gao, la plus grande ville du nord du Mali.

AFP

Ses derniers articles: Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane  Dans les quartiers pauvres de Lagos, "ils vont nous laisser crever de faim"  Coronavirus: accord de principe du FMI sur une aide de 221 millions de dollars au Sénégal 

attentat

AFP

Soudan: le Premier ministre de transition échappe

Soudan: le Premier ministre de transition échappe

AFP

Le Premier ministre soudanais échappe

Le Premier ministre soudanais échappe

AFP

Ethiopie: 29 blessés dans "un attentat

Ethiopie: 29 blessés dans "un attentat

suicide

AFP

Tunis: six blessés dans une double attaque suicide contre l'ambassade américaine

Tunis: six blessés dans une double attaque suicide contre l'ambassade américaine

AFP

Mali: trois civils tués dans une attaque suicide contre un sous-traitant de l'ONU

Mali: trois civils tués dans une attaque suicide contre un sous-traitant de l'ONU

AFP

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

Ethiopie: la police conclut au suicide du directeur de barrage de la Renaissance

soldats

AFP

Mali: six soldats tués

Mali: six soldats tués

AFP

L'Union africaine compte déployer 3.000 soldats au Sahel

L'Union africaine compte déployer 3.000 soldats au Sahel

AFP

Mali: au moins trois soldats tués dans l'attaque d'un camp militaire près de Tombouctou

Mali: au moins trois soldats tués dans l'attaque d'un camp militaire près de Tombouctou