mis à jour le

Crise en Syrie : Obama ne prévoit pas déployer des troupes au sol

Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi qu’il « ne voit pas » de circonstance dans laquelle Washington pourrait envoyer des troupes au sol sur le territoire syrien.

« Je ne vois pas de scénario dans lequel nous devrions déployer des troupes au sol en Syrie [...]. [Ce] ne serait pas seulement bénéfique pour les Etats-Unis, mais aussi pour la Syrie », a déclaré M. Obama lors d’une conférence de presse à San Jose, la capitale du Costa Rica.

M. Obama a effectué une visite au Costa Rica pour prendre part au sommet du Système d’intégration centraméricain (SICA), les 3 et 4 mai, qui réunit les dirigeants d’Amérique centrale et du reste du continent.

Il a également affirmé que certains dirigeants du Moyen-Orient en faveur du départ du président syrien Bachar al-Assad partageaient également son point de vue selon lequel Washington ne devrait pas envoyer des troupes sur le territoire syrien.

M. Obama a fait ces remarques au lendemain de la déclaration du secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel stipulant que le gouvernement américain était en train de changer son fusil d’épaule au sujet de l’armement de l’opposition syrienne, auquel Washington était auparavant formellement opposé.

M Hagel a annoncé ce changement de direction lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue britannique Philip Hammond.

M Hagel a toutefois précisé que le gouvernement américain n’avait pas encore pris de décision finale sur cette question.

Moscou contre des zones d’exclusion aérienne

Moscou perçoit la préparation à une ingérence dans les affaires de la Syrie dans l’idée du Conseil de sécurité de l’Onu d’exploiter la situation avec les réfugiés pour créer des corridors humanitaires et des zones d’exclusion aérienne, a indiqué le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

« Si le Conseil de sécurité de l’Onu veut utiliser la situation avec les réfugiés syriens pour promouvoir certaines idées sur la création de corridors humanitaires et de zones d’exclusion aérienne (…), nous, les Chinois et certains autres pays percevons en cela la préparation à une intervention extérieure », a déclaré vendredi M.Lavrov lors d’une conférence de presse à l’issue de négociations avec son homologue slovène à Ljubljana.

Par ailleurs, le ministre russe a tenu à rappeler que la visite des camps de réfugiés relevait de la compétence du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Israël confirme sa frappe

Israël a confirmé ce samedi avoir mené un raid aérien contre le territoire syrien, rapportent les médias internationaux en référence à des responsables israéliens réclamant l’anonymat.

La chaîne de télévision américaine CNN a annoncé auparavant que des avions israéliens avaient frappé le territoire syrien sans entrer toutefois dans l’espace aérien de la Syrie. Selon certaines informations dans la presse américaine, il s’agirait de viser des armements destinés au mouvement chiite libanais Hezbollah, mais la Maison Blanche et le Pentagone se refusent à tout commentaire.

Quoi qu’il en soit, l’Etat hébreu a prévenu à maintes reprises qu’il ne permettrait pas que des armes soient transférées de Syrie au Hezbollah.

 

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

crise

AFP

Crise en Gambie: des milliers de personnes fuient le pays

Crise en Gambie: des milliers de personnes fuient le pays

AFP

La CAN-2017 s'ouvre dans un Gabon en crise

La CAN-2017 s'ouvre dans un Gabon en crise

AFP

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

Syrie

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Obama

AFP

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

AFP

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

AFP

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles