mis à jour le

Mohamed Saïd appelle les journalistes à s’organiser

Mohamed Saïd, ministre de la Communication, a saisi l'occasion du 3 mai, Journée mondiale de la liberté de la presse, pour rappeler la nécessité d'organiser la profession. Invité en marge de la cérémonie organisée, hier, en l'honneur des journalistes à donner une échéance quant à la mise en place des instances énoncées dans le code de l'information de 2012, à l'image de l'Autorité de régulation de la presse écrite, le ministre a estimé que la balle était dans le camp des journalistes, d'autant plus que, dira-t-il, les textes d'application du nouveau code de l'information sont en cours d'élaboration. «Cela dépend entièrement de l'organisation des gens de la corporation», lance-t-il à l'adresse des journalistes. Et d'ajouter : «Organisez-vous en syndicat représentatif, désignez vos représentants et tout fonctionnera pour le mieux.» Se voulant rassurant, Mohamed Saïd a soutenu que les élections des membres de l'Autorité de régulation de la presse écrite auront lieu dès que la corporation sera organisée. Catégorique, le représentant du gouvernement a rappelé que les textes d'application relatifs au code de l'information de 2012 sont en cours d'élaboration. En outre, le ministre a convoqué l'histoire en rappelant dans un bref discours les réalisations des journalistes algériens qui ont marqué l'histoire de cette noble profession durant la glorieuse guerre de Libération nationale ou après l'indépendance. «Il est de notre devoir de reconnaître le mérite de ces hommes en instituant une journée nationale de la presse», a-t-il dit. Dans la foulée, le ministre a mis en exergue les acquis de la presse nationale, tous titres confondus, qui font, selon lui, «notre fierté à tous, d'autant plus qu'ils viennent d'être confortés par la promulgation de la loi organique sur l'information et par d'autres textes en préparation». Avant cette cérémonie, le ministre s'était rendu à la place de la Liberté de la presse pour se recueillir à la mémoire des journalistes martyrs du devoir national. Une gerbe de fleurs a été déposée devant la stèle commémorative. Mohamed Saïd s'est entretenu par la suite avec des parents de journalistes assassinés durant la décennie noire. «Vos enfants, au même titre que les autres martyrs du devoir national, font la fierté de l'Algérie», a-t-il affirmé à une mère d'un journaliste victime du terrorisme. Etaient également présents plusieurs responsables du secteur de la communication et des organes de la presse nationale ainsi que des journalistes. Le ministre est revenu sur le contenu du message du président de la République et sur sa décision de décréter le 22 octobre Journée nationale de la presse. Notons que le ministre de la Communication n'a évoqué, durant ces haltes, ni le problème d'accès à l'information qui pénalise, en premier lieu, les journalistes, ni la défaillance de la communication officielle, ni le retard accusé dans l'ouverture de l'audiovisuel... 

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Mohamed

AFP

Attentats : le suspect-clé Mohamed Abrini et quatre autres personnes arrêtés

Attentats : le suspect-clé Mohamed Abrini et quatre autres personnes arrêtés

AFP

La Somalie déchirée et oubliée: le photographe Mohamed Abdiwahab témoigne

La Somalie déchirée et oubliée: le photographe Mohamed Abdiwahab témoigne

AFP

Egypte: l'ex-président Mohamed Morsi condamné

Egypte: l'ex-président Mohamed Morsi condamné

journalistes

AFP

Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise

Gabon: accès refusé pour des journalistes français souhaitant couvrir la crise

AFP

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

Tunisie: des ONG critiquent Tunis au sujet de journalistes disparus en Libye

AFP

Les journalistes sud-soudanais dans la tourmente des violences

Les journalistes sud-soudanais dans la tourmente des violences