mis à jour le

19 enseignants de l'Université de Ouagadougou passent en grade supérieur

Dix-neuf enseignants de l'université de Ouagadougou, lauréats des examens et concours du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES) 2012, ont reçu vendredi, leurs grades académiques de professeur titulaire, de maîtres de conférence agrégés et de maîtres assistants.

Les 19 lauréats burkinabè de la 16ème session du concours d'agrégation de médecine, pharmacie, odontologie, stomatologie, médecine vétérinaire et production animale tenue à Libreville au Gabon, sont composés d'un professeur titulaire, de cinq maîtres assistants et de treize maîtres de conférence agrégés.

Le directeur de l'Unité de formation et de recherche en sciences de la santé (UFR/SDS), Pr Rabiou Cissé, a apprécié « la brillante prestation individuelle et collective » des candidats de son unité.

« Sur quatorze candidats présentés, l'UFR/SDS a enregistré treize lauréats soit un taux de 92,85% et sur six candidats présentés au CTS de médecine, tous ont été inscrits au grade de professeur titulaire et de maîtres assistants, soit un taux de 100% », a précisé Pr Cissé.

Monsieur Cissé a invité les lauréats à se munir de leur nouveau grade pour « porter le flambeau de l'université et à marquer de leur sceau l'enseignement au Burkina Faso ».

« Je vous invite sans gène ni complexe à mutualiser vos résultats de recherche, ce qui donnera plus d'éclat et de visibilité à tous les efforts que vous faites chaque jour », dira aux lauréats, le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Moussa Ouattara.

La présente cérémonie de collation des grades académiques traduit selon lui, « le niveau d'excellence atteint par notre université sur l'échiquier internationale parmi les autres universités et écoles de formation ».

Le ministre Ouattara, qui est par ailleurs enseignant de formation, a soutenu qu'en dépit des difficultés et des « affres que dicte aujourd'hui la récession économique » qui frappe les pays africains, l'Université de Ouagadougou reste une « référence » au niveau africain et même mondial ».

Il a aussi cité un « récent classement » qui hisse l'Université de Ouagadougou à la 37ème place des Université Africaines et 3ème dans l'espace ouest africain, en dépit des effectifs pléthoriques, du déficit d'enseignants et de plusieurs perturbations que vive cette université.

RS/TAA

Ouagadougou, 03 mai 2013 (AIB)-

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

enseignants

AFP

Congo: les enseignants observent trois journées "université morte"

Congo: les enseignants observent trois journées "université morte"

AFP

Niger: 7 millions d'euros payés par an

Niger: 7 millions d'euros payés par an

AFP

Niger: plus de 4,5 millions d'euros versés

Niger: plus de 4,5 millions d'euros versés

Ouagadougou

AFP

Burkina: zones d'ombre et inquiétudes un mois après l'attentat de Ouagadougou

Burkina: zones d'ombre et inquiétudes un mois après l'attentat de Ouagadougou

AFP

Burkina: levée des corps des victimes de l'attentat de Ouagadougou

Burkina: levée des corps des victimes de l'attentat de Ouagadougou

AFP

Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque

Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque