mis à jour le

Aérien: Le low-cost débarque à Rabat

Points: 
Après Jetairfly, c'est au tour de Ryanair de prendre place
La compagnie va assurer 9 vols par semaine
Bonne initiative pour la promotion du tourisme au niveau de la région

Le trafic aérien se renforce au niveau de l’aéroport Rabat-Salé. Et cela, grâce à l’arrivée de compagnies aériennes low-cost de renommée internationale. «Après Jetairfly, Ryanair va assurer 9 vols par semaine à partir de notre aéroport vers trois destinations», indique My Abdelaziz Kinany, directeur délégué de l’aéroport de Rabat-Salé, lors du vol inaugural qui a eu lieu le 30 avril dernier.

Légende Image: 

Les voyageurs du premier vol Rynair arrivant au port de Rabat-Salé en provenance de Paris Beauvais

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

low-cost

AFP

Le tourisme vert des Açores décolle grâce aux compagnies low-cost

Le tourisme vert des Açores décolle grâce aux compagnies low-cost

Larbi Amine - Lemag

Volkswagen investirait dans une usine d’automobiles Low-cost à Tanger

Volkswagen investirait dans une usine d’automobiles Low-cost à Tanger

Larbi Amine - Lemag

Volkswagen investirait dans une usine d’automobiles Low-cost à Tanger

Volkswagen investirait dans une usine d’automobiles Low-cost à Tanger

débarqué

AFP

Italie: plus de 11.000 migrants ont débarqué en six jours dans le pays

Italie: plus de 11.000 migrants ont débarqué en six jours dans le pays

AFP

Cyclisme: MTN-Qhubeka, l'Afrique débarque sur le Tour

Cyclisme: MTN-Qhubeka, l'Afrique débarque sur le Tour

Wafaa Taha Latik - Lemag

A l'occasion de l'Aid Al Adha, le e-mouton débarque !

A l'occasion de l'Aid Al Adha, le e-mouton débarque !

Rabat

AFP

L'homme

L'homme

AFP

Sahara occidental: Rabat plus ferme que jamais sur fond de lutte contre le terrorisme

Sahara occidental: Rabat plus ferme que jamais sur fond de lutte contre le terrorisme

AFP

François Hollande et Mohammed VI tirent un trait sur la brouille entre Rabat et Paris

François Hollande et Mohammed VI tirent un trait sur la brouille entre Rabat et Paris