mis à jour le

Afrique du Sud : Le gouvernement fait tomber des têtes pour étouffer un scandale

JOHANNESBURG (© 2013 AFP) - Le gouvernement sud-africain a fait tomber des têtes dans l'administration vendredi après le scandale d'un fastueux mariage organisé par une très riche famille amie du président Jacob Zuma dont les invités en provenance d'Inde ont pu atterrir sur une base de l'armée de l'air.

Afriquinfos

Ses derniers articles: Madagascar/Présidentielle : Alliance du parti vert de Rabeharisoa avec Robinson  Madagascar : Le candidat Hery Rajaonarimampianina chez Rajoelina  Afrique du Sud: 2e corps découvert après l'effondrement d'un centre commercia 

Afrique

AFP

En Afrique du Sud, des containers pour des morts du Covid

En Afrique du Sud, des containers pour des morts du Covid

AFP

Indignation en Afrique du Sud autour du "Docteur la Mort" de l'apartheid

Indignation en Afrique du Sud autour du "Docteur la Mort" de l'apartheid

AFP

Afrique du Sud: le variant du coronavirus pas plus mortel, mais 1,5 fois plus contagieux

Afrique du Sud: le variant du coronavirus pas plus mortel, mais 1,5 fois plus contagieux

gouvernement

AFP

RDC: motion de censure contre le gouvernement et le Premier-ministre pro-Kabila

RDC: motion de censure contre le gouvernement et le Premier-ministre pro-Kabila

AFP

Liberia: un détracteur de George Weah affirme avoir été privé d'antenne par le gouvernement

Liberia: un détracteur de George Weah affirme avoir été privé d'antenne par le gouvernement

AFP

Guinée: le gouvernement présente sa démission au président Condé

Guinée: le gouvernement présente sa démission au président Condé

scandale

AFP

Le scandale dos Santos, test pour la lutte anticorruption en Angola

Le scandale dos Santos, test pour la lutte anticorruption en Angola

AFP

Angola: Sindika Dokolo, le mari d'Isabel dos Santos, rattrapé par le scandale

Angola: Sindika Dokolo, le mari d'Isabel dos Santos, rattrapé par le scandale

AFP

Nigeria: derrière le scandale des "maisons de l'horreur", le fléau de la drogue

Nigeria: derrière le scandale des "maisons de l'horreur", le fléau de la drogue