mis à jour le

Algérie: sursis et 1.000 euros d’amende pour une chanson moquant la police

Oran (Algérie) - Un chanteur algérien accusé de s'être moqué de la police dans une de ses compositions a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis et 100.000 dinars (1.000 euros) d'amende à Oran (ouest), a constaté une journaliste de l'AFP.

Le procureur du tribunal d'Oran avait requis le 25 avril six mois de prison ferme à l'encontre du chanteur de raï Cheb Fayçal, 29 ans, arrêté quelques jours plus tô t après une plainte de la direction générale de la sûreté national...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

sursis

AFP

Un an avec sursis pour Karim Tabbou, figure de la contestation en Algérie

Un an avec sursis pour Karim Tabbou, figure de la contestation en Algérie

AFP

Enfants enchaînés dans une école coranique au Sénégal: leur maître condamné avec sursis

Enfants enchaînés dans une école coranique au Sénégal: leur maître condamné avec sursis

AFP

Sénégal: le festival de jazz de Saint-Louis menacé, sur une île en sursis

Sénégal: le festival de jazz de Saint-Louis menacé, sur une île en sursis

chanson

AFP

Oum, Natacha Atlas, Souad Massi: une nouvelle chanson arabe

Oum, Natacha Atlas, Souad Massi: une nouvelle chanson arabe

AFP

Afrique du Sud: une chanson de la lutte anti-apartheid au coeur d'un licenciement controversé

Afrique du Sud: une chanson de la lutte anti-apartheid au coeur d'un licenciement controversé

AFP

Zambie: arrestation d'un chanteur en fuite

Zambie: arrestation d'un chanteur en fuite

police

AFP

Bières et baskets pillées: une descente de police dans un township

Bières et baskets pillées: une descente de police dans un township

AFP

Somalie: attentat contre un chef de la police de Mogadiscio, des victimes

Somalie: attentat contre un chef de la police de Mogadiscio, des victimes

AFP

Afrique du Sud: l'arrestation de Zuma reste possible, selon  la police

Afrique du Sud: l'arrestation de Zuma reste possible, selon la police