mis à jour le

Ligue des champions : Le Stade face à son destin

Le Stade Malien de Bamako (photo Le Katois)

Après sa défaite à  l'aller (0-3) à Garoua, le Stade n'a d'autre choix que de battre, demain samedi, Coton Sport de Garoua (Cameroun). Un match qui se déroulera au Stade Modibo Kéïta, avec un seul objectif pour les Maliens : marquer au moins 3 buts sans en encaisser un. Une  mission compliquée, mais pas impossible, à en croire l'entourage des joueurs.
Pour remplir cette difficile mission (la qualification), il faudra que dirigeants, supporters, et joueurs soient unis et solidaires les uns des autres. Les joueurs devront avoir confiance en eux et être de véritables compétiteurs. En montrant sur le terrain, leur désir de s'épanouir et de se surpasser. Tout en étant solidaires, efficaces et concentrés jusqu'au bout. L'adversaire n'est pas un foudre de guerre ; il est prenable. Les dirigeants quant à eux, doivent prendre des dispositions nécessaires pour assainir l'environnement de l'équipe en motivent les joueurs et en laissant carte libre à l'entraîneur pour faire librement ces choix.
Pour les supporters, il faut une union sacrée autour du capitaine Soumaïla Diakité et ses coéquipiers avant le match, pendant le match et après le match. C'est une tâche difficile mais très capitale pour la réussite de l'équipe. Cette mobilisation doit commencer dès aujourd'hui avec l'affichage des drapeaux et des banderoles dans la ville.
Siriman DOUMBIA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

stade

AFP

Côte d'Ivoire: la Chine va bâtir un stade olympique

Côte d'Ivoire: la Chine va bâtir un stade olympique

AFP

CAN: faible affluence pour la 3e place au stade de Malabo

CAN: faible affluence pour la 3e place au stade de Malabo

AFP

Ebola: le stade de Monrovia transformé en centre de traitement

Ebola: le stade de Monrovia transformé en centre de traitement