mis à jour le

Le chargé d’affaire de la délégation de l’UE Bertrand Soret à l’Office du Niger : Mille familles bientôt installées sur les aménagements de l’UE à M’Béwani

Le chargé d’affaire de la délégation de l’Union Européenne au Mali  Bertrand Soret a visité certaines réalisations de l’Union Européenne dans la région de Ségou le 1er avril dernier. Ces réalisations visitées sont celles faites dans la zone de M’Béwani à l’Office du Niger et l’adduction d’eau de Sansanding. Cette visite intervient à moins de 15 jours  de la rencontre des donateurs à Bruxelles le 15 mai prochain à et qui se penchera sur l’accompagnement de la feuille de route du gouvernement de la transition.

L’union européenne est le premier partenaire au développement du Mali. Elle intervient dans tous les secteurs de développement à travers les différents fonds européens. C’est dans ce cadre que son chargé d’affaire accompagné du chargé du programme eau assainissement et hygiène, Cheick Kamissoko s’est rendu sur le terrain pour s’entretenir avec les bénéficiaires du financement européen.

Pour cette sortie dans la 4ème région, Bertrand Soret a rencontré le PDG de l’Office du Niger, Amadou Boye Coulibaly. Avec celui-ci, les échanges ont porté sur les potentialités que peut offrir l’ON dans le domaine de la lutte contre la pauvreté, par la création d’emploi et  l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire. Il a fait l’historique de l’ON à la délégation. Pour lui, de sa création à nos jours, il a été irrigué dans la zone couverte par le barrage de Markala 105 000 ha sur une prévision de 960 000 ha. Il a félicité l’appui et l’accompagnement des partenaires, notamment l’UE qui les accompagne à travers le contrat plan. Il aussi salué le courage et l’engagement de certains privés maliens qui ont compris la nécessité d’investir dans l’agriculture. Selon Amadou Boye Coulibaly, l’ON offre aux producteurs des emplois permanents allant de 8 à 9 mois à travers la production du riz et d’autres légumes dont la pomme de terre. Il a expliqué que la qualité du sol, la variation de la température font de l’ON une zone propice à toutes les cultures.

Après la rencontre avec le PDG, la délégation s’est rendue dans la zone de M’Bewani pour constater l’évolution des travaux d’extension du bloc  » D  » financé par la délégation européenne. Ce projet est mené dans cadre du contrat plan de l’Office du Niger conjointement avec l’UE et le gouvernement malien pour près de 19 milliards de F CFA. Il a pour objectif d’augmenter les surfaces aménagées en zone Office, assurer un drainage des aménagements et moderniser la gouvernance à l’ON. Le projet consiste à faire l’extension du distributeur de M’Béwani sur 5 760 m et la réalisation de 42 km de drain collecteur afin d’aménager 2 500 hectares.

Auparavant, Bertrand Soret avait visité l’adduction d’eau de Sansanding financée à hauteur de 150 millions de F CFA dans le cadre du projet d’appui aux collectivités territoriales. L’ouvrage à une capacité de 80 mètres cube. Il alimente 22 bornes fontaines et 22 branchements particuliers. Il est géré par un comité villageois qui rend compte à la population et à la mairie. Le chef du village, Bassana Kouma a affirmé que la réalisation de cet ouvrage a permis de lutter contre les maladies diarrhéiques. Le gestionnaire du comité, Lassana Kouma a fait l’état financier des revenus de l’adduction qui s’élève actuellement à plus de 2 millions sans compter le compte d’épargne estimé à plus de 8 millions. Le comité de gestion de l’eau potable de Sansanding a souhaité l’accompagnement de l’UE pour étendre ce projet à plusieurs villages de la commune. Ici, ce sont désormais 10 980 individus qui ont vu leurs souffrances diminuées. D’où la satisfaction du directeur régional de l’hydraulique de Ségou. Djoworo Bocoum a dit que l’accompagnement de sa structure à la formation et à l’extension du réseau à travers l’aide à la recherche du financement ne fera pas défaut. Il a salué l’UE à travers Bertrands Soret pour l’aide octroyée par la Croix rouge danoise qui contribue de façon remarquable à la réalisation des adductions d’eau dans la région. Avec les femmes de Sansanding, les échanges ont porté sur leurs difficultés. Elles ont sollicité l’accompagnement de l’UE pour faire du maraîchage à travers la construction et l’équipement des infrastructures hydrauliques.

Devant les bénéficiaires de l’aide européenne, Bertrand Soret s’est dit satisfait du degré d’appropriation des populations des différents projets. Il a dit que l’UE continuera à intervenir pour le bénéfice de la population. Devant les femmes de Sansanding, Bertrand Soret a dit qu’il va essayer de voir comment prendre en compte leurs aspirations à travers le XI FED.

 Répondant à la question sur l’accompagnement de l’Europe dans la commercialisation à l’Office du Niger, le chargé d’affaire dira que la délégation européenne intervient dans ce domaine à travers le financement des organismes privés. Mais, poursuit-il, des pistes de réflexion sont en cours pour soutenir davantage le secteur privé. A M’Béwani, il a invité les familles bénéficiaires des nouvelles parcelles à s’investir dans l’agriculture.

Moussa SIDIBE

Envoyé spécial

 

Niger

AFP

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

Le Niger rapatrie plus de 500 ressortissants de libye

AFP

Le Niger élabore une politique de sécurité et lutte anti-terrorisme

Le Niger élabore une politique de sécurité et lutte anti-terrorisme

AFP

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

Au Niger et au Tchad, la France veut repérer les réfugiés déterminés

familles

AFP

Maroc: des familles de migrants retenus en Libye manifestent

Maroc: des familles de migrants retenus en Libye manifestent

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes