mis à jour le

Max Mbargane, consultant «Si Sathiès avait battu Malick Niang…»


S'il y'a quelqu'un qui pense que la défaite de Sathiés devant Malick Niang est positive pour le premier nommé, c'est bien Max Mbargane. Selon le technicien de l'écurie Lansar, non seulement, cette contreperformance va aider Sathiés à se remettre en question et reculer pour mieux sauter mais, elle lui évitera un éventuel télescopage avec son frère Balla Gaye 2, au sommet de l'arène.
La pilule sera dure à avaler pour Sathiés. Auteur d'un parcours fulgurant dans l'arène, avec 9 combats en autant de victoires, le frère de Balla Gaye 2 a connu un coup d'arrêt, avant-hier mercredi 1er mai 2013. Malick Niang était passé par là, lui infligeant ainsi la première défaite de sa carrière. Une déconvenue que ce dernier aura du mal à oublier.
Mais, pour Max Mbargane, le fils de Double Less doit se «réjouir de cette contreperformance et la prendre avec réalisme».
Analysant le revers de ce dernier, le technicien de l'écurie Lansar renseigne que cette défaite est positive pour la suite de la carrière du jeune Sathiés.
«Cette défaite est bonne pour Sathiés car, ça va l'aider à devenir un futur champion», commente l'ancien lutteur.
Selon le mentor de Ness, si Sathiés était sorti victorieux de ce combat, il y'aurait, d'ici peu de temps, une dualité au sommet de l'arène entre lui et son frère ainé Balla Gaye 2 qui se trouve être le roi des arènes.
«Cette défaite vient à point nommé, vue la fulgurante progression de Sathiés qui filait tout droit vers la cour des grands. Si Sathiés avait remporté ce duel contre Malick Niang, il n'aurait plus beaucoup de peines pour franchir le sommet. Et dans ce cas de figure, il allait se télescoper avec son frère Balla Gaye 2. En un mot, ils auraient eu les mêmes adversaires», estime Max Mbargane.
Amadou Lamine Mbaye
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye