mis à jour le

Spécial GO Le Pavillon spécial, un palace bis ?

Dans les années 80, avec l'affaire dite des imputations budgétaires qui avait fini de montrer la toute puissance de Jean Collin, alors, Ministre de l'Intérieur, le pavillon spécial de Le Dantec était très couru des journalistes. Et pour cause ! Entre autres détenus de luxe, il abritait le docteur Albert Bachir de la clinique Yamilé, le célèbre chirurgien et grand homme de culture, qui avait la particularité de ne jamais raccompagner un visiteur et le laisser les mains vides. Avec son savoir, il se faisait toujours le devoir de vous enseigner quelque chose, et avec sa bourse, ne manquait jamais de donner des bonbons pour Madame et les enfants.
C'est ce qui explique le succès du pavillon spécial où tous ceux qui sont dans les liens de la détention rêvent d'échouer, pour attendre confortablement leur procès. Jugez en vous-même : pas de salles exigües qui ne permettent plus certaines habitudes, ni de barreaux aux fenêtres, ni de matons dont la seule vue vous procure l'urticaire. A la place, une salle spacieuse avec vue sur la cour boisée, des climatiseurs dont le ronronnement régulier pousse facilement à la sieste, si ce ne sont des ventilos « Evernal » qui ont la particularité de chasser les moustiques en même temps, des frigos bars et des télés. En résumé, sans pouvoir parler d'un palace, au moins un endroit cool, avec une bonne bouffe, très apprécié des prévenus jeuneurs. Tellement apprécié du reste, que tous ceux qui ont eu à séjourner au Pavillon spécial, en sont ressortis avec quelques kilos de plus. Comprenez vous maintenant pourquoi, dès que quelqu'un est envoyé à Rebeuss, il tombe malade et demande à y être évacué ?
PS. Si vous avez fini de lire le texte, matez ce qui suit. Juste au moment où j'en terminais avec le pavillon spécial, je me suis rappelé qu'à l'occasion du 1er Mai, le Président de la république a averti tous ces fameux promoteurs, qu'il avait l'intention de mettre de l'ordre dans leurs télés bidon. Entièrement d'accord avec lui car, on ne sait toujours pas comment certains hurluberlus ont pu décrocher leurs licences. Pour dire donc Bravo et foncez, Mister the Président ! Sinon, certaines stations que je connais bien, finiront par nous tuer. Vous voulez des exemples ? Prenez celles qui passent leur temps à tirer sur le régime, même quand ce dernier offre un dispensaire aux populations, ou celles qui, faute de vrais programmes, poussent la jeunesse à faire des paris SMS à longueur de journée, quitte à être débauchés, ou enfin celles qui, se voulant populaires ou populistes, n'hésitent pas à envoyer de vrais cancres en reportage à l'étranger, sans leur refuser qu'ils parlent en notre nom.
Par conséquent, Kor Marème Faye a bien raison de ruer dans les brancards et de vouloir la mort de pareilles télés car, beaucoup de nos compatriotes risquent de venir fous avec la floraison de leurs conneries quotidiennes.
Il importe, aujourd'hui, plus que jamais, de siffler la fin de la récréation et de les inviter à muer assez rapidement, sous peine de souiller notre génie jadis vanté en Afrique. A BAS NOS TELES POUBELLES, comme aurait dit le Ministre de la Culture !

Cébé
REWMI QUOTIDIEN

go

AFP

Malice et audace pour le Pokemon Go dans le chaos de Lagos

Malice et audace pour le Pokemon Go dans le chaos de Lagos

group promo consulting

Go Mbaye Yaa niou doye !

Go Mbaye Yaa niou doye !

group promo consulting

GO Qui est qui dans la jungle politique ?

GO Qui est qui dans la jungle politique ?