mis à jour le

Mopti : ECHANGES INSTRUCTIFS SUR LES PREPARATIFS DES ELECTIONS

Le gouverneur de la Région de Mopti, Ibrahim Hamma Traoré, a présidé le 26 avril dans la salle de conférence du gouvernorat, une rencontre d'information et de sensibilisation de l'ensemble des acteurs locaux impliqués dans le processus électoral. Cette rencontre a regroupé autour du gouverneur et de son cabinet, le 1er vice-président du conseil régional, Abdoulaye Garba Maïga, l'ensemble des préfets, les présidents des conseils de cercle, les chefs de services régionaux,  les représentants des partis politiques, de la société civile et des confessions religieuses.

On notait également la présence du coordinateur régional de la CENI, Nantié  Bougoudogo, et d'une importante délégation de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères conduite par le général Sékou Hamed Niambélé  en mission dans la région.

L'objectif de la réunion était de faire le point des préparatifs des élections, et de restituer la rencontre autour du processus électoral tenue à Bamako du 3 au 5 avril dernier, afin que tous les acteurs soient placés au même niveau d'information. Il s'agissait aussi de  partager les informations spécifiques sur la stratégie de remise des cartes NINA et le mode opératoire de l'établissement des listes électorales biométriques une innovation majeure dans le processus électoral  dans notre pays.

Le conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur, Mamadou Gaoussou Traoré, et l'adjoint au préfet du cercle de Mopti, Abdoulaye Guindo, ont présenté le fichier électoral biométrique qui sera élaboré sur la base des donnés du RAVEC (Recensement administratif à vocation d'état civil). Les deux techniciens avec l'appui des autres préfets se sont largement appesantis sur la carte NINA et la stratégie de sa remise.

Selon les intervenants, la carte NINA permet de minimiser significativement les fraudes adossées aux cartes d'électeur. Sa remise est liée à  des principes auxquels les acteurs doivent se soumettre : être préalablement enrôlé dans la base de données d'état-civil, se déplacer auprès de la commission pour la remise  physique et individuelle fait par les équipes de remise des  cartes NINA et d'appui aux commissions administratives d'établissement des listes électorales biométriques.

Les dispositions légales pour la gestion des cas d'absence pour changement de résidence à l'intérieur d'une commune, d'une commune à une autre dans un même arrondissement, à l'intérieur d'un cercle ou d'un cercle à un autre ont fait l'objet de larges explications par les présentateurs.

De l'état des préparatifs des élections au niveau de la région, il est ressorti que Mopti met en ½uvre avec satisfaction le chronogramme élaboré par le département en charge des élections. Dans la région, sur la base du RAVEC, il a été dénombré 948.466 électeurs  potentiels – 465.798 hommes et 482.668 femmes – dans les 108 communes. Pour la distribution des cartes NINA, la région compte 262 équipes de distribution, 54 contrôleurs, 108 coordinateurs sous la supervision des 55 sous-préfets de la région.

La  création des commissions d'organisation et des cadres de concertations aux  différents niveaux administratifs (région, cercles et communes) est effective. Il y aura 2432 centres de vote contre 2098 par le passé. Ils sont déterminés et publiés par les préfets et sous-préfets.

Les commissions administratives d'élaboration des listes électorales sont créées avec l'actualisation du vivier des agents électoraux. La situation du matériel et des documents électoraux a été prise en charge. La liste de ceux qui ont fait objet de destruction dans les cercles qui étaient sous occupation a été transmise  aux autorités compétentes, a souligné Mamadou Gaoussou Traoré.

Les présentations ont été suivies d'échanges instructifs sur le problème de l'insécurité persistante dans des localités comme Youwarou et Ténenkou et le cas des pêcheurs et des éleveurs nomades. Selon certains, pour les élections à venir, le cas de ces deux catégories socio-professionnelles doit être assimilé à celui des déplacés.

En marge de la rencontre, le général Sékou Hamed Niambélé  a fait une communication sur les armes légères pour sensibiliser les populations de la région sur les dangers de la prolifération des armes légères. Le forum a également été l'occasion de récolter des contributions à l'effort de guerre.  Le cercle de Bandiagara a  fait une nouvelle contribution de 6,2 millions de Fcfa. Le cercle de Mopti a apporté 60.000 Fcfa  et l'enseignement catholique du Diocèse de Mopti  a remis un peu plus d'un million.

Le gouverneur a remercié tous les contributeurs, avant  d'inviter l'ensemble des populations de la région à une mobilisation accrue et une forte appropriation du processus électoral pour que les échéances électorales à venir soient une véritable fête de la démocratie.

D. COULIBALY

Amap-Mopti

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mopti

AFP

Mali : 72 morts dans l'accident de pirogue dans la région de Mopti

Mali : 72 morts dans l'accident de pirogue dans la région de Mopti

La Rédaction

Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire

Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire

La Rédaction

Mopti : A COUTEAUX TIRES

Mopti : A COUTEAUX TIRES

échanges

AFP

Frontière entre Rwanda et Burundi: les échanges au point mort

Frontière entre Rwanda et Burundi: les échanges au point mort

AFP

Burundi: intenses échanges de tirs dimanche soir

Burundi: intenses échanges de tirs dimanche soir

AFP

Centrafrique: cinq morts, dont un Casque bleu, dans des échanges de tirs

Centrafrique: cinq morts, dont un Casque bleu, dans des échanges de tirs

élections

AFP

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

AFP

Gambie: l'armée soutient le  président Jammeh défait aux élections

Gambie: l'armée soutient le président Jammeh défait aux élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension