mis à jour le

Palais de la culture : DEUX PRIORITES POUR 2013

La première est la promotion des formations nationales et la seconde, la contribution à l'instauration d'un climat de paix et de cohésion sociale

Trois points étaient inscrits à l'ordre du jour de la 15 session du conseil d'administration du Palais de la culture Amadou Hampaté Ba : l'adoption du compte rendu de sa 14è session, l'examen du rapport financier de l'exercice 2012  et l'examen et l'adoption du budget programme 2013. Cet établissement public à caractère culturel poursuit des missions fondamentales comme la stimulation de la recherche et de la création dans le domaine des arts du spectacle, l'organisation des rencontres artistiques et culturelles et la formation et le perfectionnement des artistes et des techniciens du spectacle.

A l'ouverture des travaux de la session, mardi dans la salle de conférence de l'établissement, Bruno Maïga, le ministre de la Culture et président du conseil d'administration, a annoncé que pour l'exercice 2013, le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba prévoyait un budget équilibré en recettes et en dépenses d'un montant de global de 544,734 millions de Fcfa. Cette enveloppe comprend une subvention d'Etat qui s'élève à 426,694 millions et des ressources propres estimées à un peu plus de 118 millions de francs.

Pour le présent exercice les objectifs prioritaires de l'établissement sont, entre autres, d'identifier et analyser les atouts, les contraintes, les enjeux et défis à relever par les formations nationales que sont : le Badema, l'Ensemble instrumental, le Groupe dramatique ou Kotèba, et les Ballets maliens. Le second objectif est de contribuer à l'instauration d'un climat de paix et de cohésion sociale à travers la réalisation d'½uvres de sensibilisation des populations à la réconciliation et à l'unité nationale.

La direction du Palais de la culture est ainsi à pied d'½uvre pour conduire une réflexion sur les formations nationales, afin de définir un statut particulier pour les artistes fonctionnaires ; créer une nouvelle pièce par les Ballets maliens ; faire réaliser des sketchs de sensibilisation par le Kotèba national sur la cohésion sociale, la culture de la paix et la sensibilisation aux élections de 2013 ; participer à la composition et à l'enregistrement audiovisuel d'½uvres de l'Ensemble instrumental sur la paix et la réconciliation.

Dans le domaine des investissements, la structure entend entreprendre des actions dans le sens de l'équipement de la salle de spectacle en régie son et lumière et en chaises, en vue de rehausser la qualité des prestations et services. Pour pallier d'éventuelles pannes d'électricité, le Palais de la culture prévoit l'acquisition d'un groupe de 500 kWA.

Pour Boubacar Hama Diaby, le directeur général, la structure a beaucoup souffert de la crise politique et sécuritaire depuis un peu plus d'un an. L'activité phare qu'est « le week-end culturel » n'a pu être organisée en 2012. C'est elle qui offre aux différentes formations nationales l'opportunité de se produire sur une grande scène, en plein air, devant un grand public. La scène flottante sur la berge du Niger, qui devait constituer une infrastructure supplémentaire, n'a pu être construite avec le retrait du partenaire espagnol.

Néanmoins, le Palais de la culture a tenu son engagement d'organiser la première édition du concours de jeune talent en chanson Sogoma Dolo. Boubacar Hama Diaby a bon espoir de reprendre et poursuivre toutes ces activités courant 2013. Il compte d'abord sur ses ressources propres, la subvention d'Etat, la reprise de la coopération avec les partenaires étrangers, mais aussi une nouvelle dynamique dans le partenariat public-privé.

Y. DOUMBIA

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

palais

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

AFP

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

AFP

En Libye, les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

En Libye, les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

culture

AFP

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

AFP

En Algérie, métal et rock résistent au carcan de la culture officielle

En Algérie, métal et rock résistent au carcan de la culture officielle

AFP

Le Kenya "foyer de culture bouillonnante", pas de "terreur": Kenyatta égratigne CNN

Le Kenya "foyer de culture bouillonnante", pas de "terreur": Kenyatta égratigne CNN

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013