mis à jour le

Crise du nord : LA FRANCE SUR LE FRONT HUMANITAIRE

Dans le cadre de son Programme d'appui à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations maliennes, en particulier des populations déplacées des régions nord du Mali, le Service de coopération et d'action culturelle de l'ambassade de France a accordé une subvention de 250 000 euros (environ 164 millions Fcfa) à l'Ong AMASSA Afrique Verte-Mali. Cette subvention vient en soutien au « Projet d'assistance alimentaire et nutritionnelle en faveur des ménages déplacés vulnérables installés dans les villes de Mopti, Sévaré, Kayes et Bamako ». Celui-ci prévoit la distribution de céréales et de farines infantiles et la consolidation des stocks de proximité des organisations paysannes.

Cet appui intervient dans le cadre d'une aide de l'Etat français, à travers son Comité interministériel d'aide alimentaire. Les activités de distribution d'AMASSA Afrique Verte Mali ont démarré, mardi, au Centre d'appui à l'entrepreneuriat collectif pour les jeunes de l'Ong, situé au quartier de l'Hippodrome de Bamako. L'opération consiste en la distribution de mil et de farines infantiles aux familles d'accueil et aux déplacés vulnérables installés à Bamako.

Selon Mohamed Haïdara, le coordinateur national d'AMASSA-Afrique Verte Mali, ce projet comporte 3 composantes. La première est relative à l'amélioration de la sécurité alimentaire par la distribution de mil aux ménages vulnérables du Nord Mali (Gao, Tombouctou, Kidal) installés à Bamako, Sévaré et Mopti. Cette composante prévoit de satisfaire les besoins alimentaires de 2.000 ménages à Bamako et 1.000 ménages à Mopti et Sévaré. Chaque ménage doit recevoir 100 kg de mil et 1.000 Fcfa pour le transport du grain.

Une deuxième composante porte sur l'amélioration de la situation nutritionnelle des jeunes enfants par la  distribution de farines infantiles Misola aux enfants âgés de 0 à 5 ans provenant des ménages vulnérables du Nord Mali installés à Bamako, Sévaré et Mopti. Le dispositif permettra de satisfaire les besoins nutritionnels de 10.000 enfants. La farine Misola est adaptée à l'alimentation des enfants car elle est préparée à base de mil, d'arachide et de soja, et fortifiée en minéraux et vitamines.

La troisième composante va renforcer les banques de céréales des zones vulnérables en particulier dans les cercles de Bandiagara et Mopti en 5è Région et les cercles de Kayes et Yelimané en 1ère Région, par la mise en place de stocks de proximité destinés à des ventes à prix social aux personnes vulnérables. Le projet envisage de mettre 100 tonnes de riz à disposition des deux faitières de Kayes et Yelimané et 100 tonnes de mil pour les trois faitières de Bandiagara, Saye et Mopti.

Les céréales seront distribuées aux organisations membres qui à leur tour procéderont à des ventes à prix social (moitié prix) aux familles d'accueil et aux ménages déplacés. Lors de la première journée de distribution des céréales et des farines à Bamako, nous avons rencontré nombre de bénéficiaires, en particulier de Kidal. Emues, toutes ces personnes ont remercié la France pour sa solidarité manifeste envers le Mali. Elles ont félicité Amassa pour avoir identifié les destinataires de l'aide en impliquant les collectivités des régions nord et les services techniques de l'Etat comme le service du développement social. L'aide accordée par l'ambassade de France s'intègre dans  une subvention globale de 3,25 millions d'euros  que Paris a débloquée pour notre pays au titre de la première tranche de son programme d'aide alimentaire de l'année 2013, a indiqué le représentant de l'ambassade de France à la cérémonie, Hamadoune  Péregourou.

Après la libération et un début de sécurisation des régions Nord du Mali grâce à son intervention armée, la France s'engage maintenant dans la lutte contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle. Avec le même espoir de succès car la stratégie consistant à passer par les Ong pour mener les actions est déjà saluée par toutes les parties prenantes.

C. A. DIA

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

crise

AFP

RD Congo/violences au Kasaï: du diamant aux élections, un an de crise

RD Congo/violences au Kasaï: du diamant aux élections, un an de crise

AFP

Le Nigeria se tourne vers "l'or blanc" en pleine crise économique

Le Nigeria se tourne vers "l'or blanc" en pleine crise économique

AFP

Les rivaux libyens s'engagent sur les principes d'une sortie de crise

Les rivaux libyens s'engagent sur les principes d'une sortie de crise

France

AFP

La France et l'Allemagne déterminées

La France et l'Allemagne déterminées

AFP

Force anti-jihadiste au Sahel: la France "fait le point" avec ses alliés africains

Force anti-jihadiste au Sahel: la France "fait le point" avec ses alliés africains

AFP

Libye: la France va créer "dès cet été" des centres d'examen, annonce Macron

Libye: la France va créer "dès cet été" des centres d'examen, annonce Macron

humanitaire

AFP

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

Maiduguri, carrefour humanitaire en terre de Boko Haram

AFP

Centrafrique: la situation humanitaire est "alarmante"

Centrafrique: la situation humanitaire est "alarmante"

AFP

Au Soudan du Sud, Aburoc, une ligne de front humanitaire

Au Soudan du Sud, Aburoc, une ligne de front humanitaire