mis à jour le

Minoterie du Faso : En attendant le début des activités, l'ex-SN GMB est en ruines

La minoterie du Faso, va bientôt s'installer en lieu et place de la Société nouvelle les Grands moulins du Faso (SN GMB). A la faveur de la Journée nationale du paysan à Banfora, nous avons croisé le conseiller technique du ministre de l'industrie, du commerce et de l'artisanat, Issaka Sourwema sur les installations de la minoterie du Faso. Voici notre constat sur le chantier de l'ex-GMB.

Les anciens travailleurs de l'ex-SN GMB, située au secteur N°8 de la ville de Banfora, à l'image de Bakary Traoré, ancien responsable de l'unité d'aliment pour bétail, se souvient encore de cette date. Le 15 octobre 2009, date de la fermeture officielle de l'usine. Depuis cette date, la sirène n'a plus sonné du côté des GMB. Et l'usine au c½ur de Banfora est devenue un « champ d'herbes » et un nid de délinquants. Avec le conseiller technique du ministre et le nouveau DG nouvellement nommé, les anciens employés de l'ex-SN GMB, nous ferons faire le tour de la propriété.

Sans être expert pour faire une évaluation comme l'indique le conseiller technique, Issaka Sourwema, l'usine connaît de sérieux dégâts. Des dégâts que l'on peut mettre sous le coup du vandalisme sur les lieux. On le constate aisément avec des câbles sectionnés et des installations coupées. En effet, sur le terrain, l'explication donnée est que les vandales sont à la recherche du cuivre pour vendre. La tâche a été rendue beaucoup plus facile pour ces délinquants lorsque la SONABEL est venue couper « le jus » dans l'usine. Ainsi la zone de l'usine est devenue, un terrain à risque la nuit tombée. Même les forces de l'ordre présentes sur le terrain le reconnaissent.

Malgré la présence policière

Sans électricité, le site de la minoterie qu'occupait l'ex-SN GMB est une zone difficilement contrôlable pour les forces de sécurité. Mais les hommes de tenues font de leur mieux sur le terrain. Ils ont même pris des délinquants en flagrant délit de vol sur le terrain. On se pose la question de savoir comment ces actes de vandalisme ont pu avoir lieu malgré une présence policière. C'est en échangeant avec les hommes de sécurité que l'on a pu comprendre. En effet, la présence policière date d'avant la fermeture, puis la police a été remplacée par une société de gardiennage qui a très vite plié les bagages. C'est entre leur départ et l'arrivée de la police sur le terrain que des actes de vandalisme ont été posés. Les policiers eux-mêmes racontent qu'un des leurs a été agressé pendant sa ronde une nuit par les délinquants. Un autre délinquant a été calciné au moment où il y avait de l'électricité.

Des mesures urgentes doivent être prises

L'état actuel de l'usine n'est pas surprenant pour les ex-travailleurs. En effet, ils notent qu'en son temps, ils avaient attiré l'attention du président du Faso et du Premier ministre sur le cas de l'ex-SN GMB. Ils sont unanimes que les moteurs de l'usine peuvent être sauvés, mais il faudra revoir rapidement le câblage pour éviter d'autres dégâts. En ce moment, la zone a besoin d'un dispositif sécuritaire bien renforcé, car l'équipe de la police nationale sur le terrain n'arrive pas à cadrer la zone. Le conseiller technique du ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Issaka Sourwema, à la fin de la visite, notera : « Il y a vraiment du boulot et il faut dire de mon point de vue premièrement, qu'il y a lieu de renforcer la sécurité et je crois également qu'il est bon que le DG puisse être installé incessamment de manière à prendre les mesures idoines pour éviter les troubles ».

Firmin OUATTARA

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Faso

AFP

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

AFP

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales