mis à jour le

France : 17 ans après le meurtre de Brahim Bouarram

Il y a 17 ans déjà, Brahim Bouarram, un jeune homme d'origine marocaine, était assassiné, précipité dans les eaux glacées de la Seine par des membres du service « désordre » du Front National. Cet acte raciste reste ancré dans les mémoires et ne manque pas d'être raviver par ce type d'acte haineux. Ce 1er mai, comme tous ceux qui ont précédé le meurtre, sonne comme le triste anniversaire de la mort de Brahim Bouarram, et comme chaque année, une commémoration était organisée sur le Pont Carousel à Paris. Ce mercredi 1er mai 2013, sur le départ pour le lieu de la cérémonie, un groupe d'individus d'une trentaine de militants « anti-fascistes » ont été agressés par des groupuscules d'extrême droite à l'aide de bombes d'acide, matraques téléscopiques, couteaux, cutters et panneaux de signalisation.

France

AFP

Centrafrique: la France dénonce l'"instrumentalisation" dont elle fait l'objet

Centrafrique: la France dénonce l'"instrumentalisation" dont elle fait l'objet

AFP

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

AFP

Exportations de blé: la France peine

Exportations de blé: la France peine

meurtre

AFP

Gambie: l'ex-président Jammeh mis en cause  dans le meurtre de dizaines de migrants

Gambie: l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

AFP

Libye: Saadi Kadhafi acquitté pour le meurtre d'un entraîneur

Libye: Saadi Kadhafi acquitté pour le meurtre d'un entraîneur

AFP

RDC: un an après le meurtre de deux experts de l'ONU, sécurité précaire au Kasaï

RDC: un an après le meurtre de deux experts de l'ONU, sécurité précaire au Kasaï