mis à jour le

La homepage d'AdopteUnNegre.com
La homepage d'AdopteUnNegre.com

Adopte un nègre, le summum de la provocation raciste sur Internet

Un vrai faux site de rencontre soulève un tollé en France, avec un intitulé aux relents racistes.

AdopteUnNegre.com est, depuis le 1er mai, fermé. Ou en tout cas, il renvoie vers un autre site Blacklub.com (présenté comme un site de rencontre black). Il aura donc cédé face à la bronca provoquée par son lancement quelques jours auparavant. Mais de quoi s’agit-il, au juste?

Comme l’explique le site féministe noir Sistadiaspora, AdopteUnNegre se voulait un site «masculiniste» avec pour objectif de «dénoncer les discriminations envers les hommes et les noirs, de manière générale». Pour illustrer sa démarche, il aurait donc décidé de parodier un autre site de rencontre AdopteUnMec.

Sur ce dernier site destiné aux femmes, les hommes sont classés comme de purs produits et par rayons. Sur AdopteUnNegre, vous pouviez ainsi faire votre marché en naviguant entre les rayons: «le black intello», «le black racaille», «le fils d’ambassadeur», «le sans-papiers» ou encore «l’animal de compagnie».

On croit rêver! Et pourtant, les auteurs du site semblent parfaitement assumer ce qui relève au mieux de la blague raciste au pire de l’incitation à la haine raciale. Et dans les deux cas, il s’agit d’un scandale.

Les auteurs du site assument d’autant mieux leurs inepties que sur le site, ajoute le Huffington Post, l’on pouvait lire que le concept d’AdopteUnNegre est:

«Le client est roi, en l’occurrence aryen, honneur aux blancs.»

Seulement, explique encore le Huffington Post, ils l’assument pour mieux dénoncer le sexisme à l’envers, c’est-à-dire celui dirigé vers les hommes.

Mais alors, pourquoi les noirs? Pourquoi le mot nègre? Pourquoi ces clichés racistes que l’on ne croyait plus pouvoir entendre en 2013? Vouloir dénoncer les dérives de l’homme-objet n’excuse pas tout. AdopteUnNègre n’est même pas une mauvaise blague, ce n’est même pas une campagne de com’ qui a foiré. Il s’agit tout bonnement d’un truc idiot, inepte et foncièrement raciste, que rien ne saurait justifier.

Bien évidemment, et heureusement, sur les réseaux sociaux les réactions ne se sont pas faites attendre. Elles ont toutes dénoncé ce site étrange dont l'identité des auteurs n'est toujours pas révélée.

La Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) a d'ores et déjà annoncé qu'elle se réservait le droit d'engager des poursuites.

Raoul Mbog

Raoul Mbog

Raoul Mbog est journaliste à Slate Afrique. Il s'intéresse principalement aux thématiques liées aux mutations sociales et culturelles et aux questions d'identité et de genre en Afrique.

 

 

Ses derniers articles: Les femmes de Boko Haram sont aussi dangereuses que les hommes  Le problème avec les gens qui veulent «sauver l'Afrique»  Bienvenue en enfer 

clichés

Identités

Le prochain qui me fait une blague raciste, je lui fais bouffer ses pompes

Le prochain qui me fait une blague raciste, je lui fais bouffer ses pompes

Amina Boumazza

8 clichés sur les Algériennes auxquels on aimerait tordre le cou !

8 clichés sur les Algériennes auxquels on aimerait tordre le cou !

Sagafrica

Triste carnaval de clichés racistes

Triste carnaval de clichés racistes

féminisme

Alimentation

Le féminisme, arme fatale contre la famine en Afrique

Le féminisme, arme fatale contre la famine en Afrique

Reconversion

L'histoire vraie d'une salafiste devenue athée

L'histoire vraie d'une salafiste devenue athée

Portrait

Leymah Gbowee, la Libérienne qui chassa Charles Taylor

Leymah Gbowee, la Libérienne qui chassa Charles Taylor

racisme

AFP

Afrique du Sud: violents incidents sur fond de racisme dans le nord-ouest

Afrique du Sud: violents incidents sur fond de racisme dans le nord-ouest

Football

Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017

Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017

AFP

Le gouvernement tunisien appuie une loi pénalisant le racisme

Le gouvernement tunisien appuie une loi pénalisant le racisme