mis à jour le

Me Ousmane Ngom, prochaine cible du Procureur Alioune Ndao?

Après le dossier Karim Wade, le procureur spécial près la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei) Alioune Ndao va reprendre du service avec l'ancien ministre de l'intérieur. A en croire le quotidien La Tribune, Me Ousmane Ngom serait le prochain sur la liste des dignitaires du défunt régime à recevoir une mise en demeure pour justifier la licéité de certains de ses biens.

Le journal parcouru par Rewmi.com informe que, dans le document ficelé par le parquet spécial, l'ancien ministre de l'intérieur devra justifier plusieurs biens que le procureur Alioune Ndao soupçonne être mal acquis. Ils ont été repérés à Dakar, mais aussi à Saint-Louis où le susnommé est ressortissant. A propos de sa mise en demeure, apprend le journal de source sûre, l'ancien ministre sera invité pour ses seuls biens de Saint-Louis à justifier l'origine licite de l'argent dont il s'est servi pour acquérir des propriétés immobilières à la cité Vauvert, à Bango, dans l'île et à Ndiolofène. A la cité Vauvert, la maison de l'ancien ministre de l'intérieur attire les curiosités, les briques qui ont servi à sa construction sont préfabriquées et le joyau est fait en marbre. Son verger acheté à Bango est également dans la ligne de mire de la Crei qui compte aussi lui demander des justificatifs sur la somme de 600 millions destinée au projet d'assainissement de Saint-Louis. La manne qui avait été logée dans le compte de la direction de la protection civile a été financée par la coopération espagnole. En outre, selon le journal, le parquet spécial va demander à Me Ousmane Ngom d'éclairer la lanterne de la Crei sur l'utilisation qui a été faite d'une enveloppe de 52 milliards destinée à la numérisation des cartes d'identité nationale, la réfection des tenues des policiers et l'achat des véhicules des chefs de village.
Sécuriport qui est la dernière société pour laquelle Me Ousmane Ngom a fait face aux enquêteurs de l'Inspection générale d'Etat intéresse aussi le procureur spécial et son substitut qui, n'attendent que la réception des conclusions de ce service de contrôle de l'Etat pour convoquer l'ancien ministre et lui remettre sa mise en demeure. Mais contrairement à Karim Wade, Me Ousmane Ngom ne sera pas l'hôte de la Commission d'instruction de cette juridiction spécial mais plutôt de celle de la haute Cour de justice. En effet, avec son statut de député, l'ex-ministre, qui bénéficie du privilège de juridiction, sera ainsi le premier dignitaire de l'ancien régime à se présenter à la barre de cette Haute Cour.
REWMI.COM/AW

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

procureur

AFP

Egypte: 67 personnes seront jugées pour le meurtre du Procureur général

Egypte: 67 personnes seront jugées pour le meurtre du Procureur général

AFP

Egypte: 67 personnes seront jugées pour le meurtre du Procureur général

Egypte: 67 personnes seront jugées pour le meurtre du Procureur général

AFP

L'Egypte accuse le Hamas d'être impliqué dans le meurtre de son Procureur général

L'Egypte accuse le Hamas d'être impliqué dans le meurtre de son Procureur général