mis à jour le

Femmes et superstition : Le terrain propice aux dépravations

De nos jours 90% du nombre de personnes qui se rendent chez les féticheurs, marabouts, soma, doma dansoko et autres sont des femmes. Elles fréquentent les marchands d'illusion dans l'espoir de trouver des solutions à plusieurs de leurs problèmes. Ceux-ci ont généralement pour noms : histoires quotidiennes avec les coépouse, amour, fortune, stérilité, maladies inconnues, quête d'un prétendant au mariage entre autres. Lire un pan des travers de notre société qui, en dépit de l'influence occidentale, n'a pas abandonné certaines pratiques occultes.

D'entrée en matière, il convient de souligner que les savoirs occultes sont réels dans le monde particulièrement en Afrique. Cependant, ils sont semble-t-il en déclin dans notre pays au moment où l'individualisme a pris le dessus sur le communautarisme. Ce phénomène sociologique a bouleversé les donnes au point que chacun essaie de tirer son épingle du jeu. Les rares qui sont dotés de savoirs peuvent profiter de la crédulité de certains pour s'enrichir ou même pour abuser de sa clientèle féminine.

Ainsi, pour exorciser un mal qui s'annonce ou envoûter une personne censée être une ennemie il faut d'abord réunir des objets insolites qui peuvent être cueillis achetés ou obtenus. À titre d'exemple il s'git des plantes, des peaux d'animaux sauvages, du bout de vêtements de fous, des chaussures d'autrui, des trucs appartenant aux nouveaux nés, des secrétions provenant des morts etc.

Les voies d'utilisation aussi sont diverses. De l'ingestion à l'onction, de la fumigation au bain, du port d'un talisman à l'incinération voire au dépôt des objets sur les termitières ou sur les carrefours des voies publiques. Souvent on procède à l'immolation des animaux et à d'autres formes de sacrifices en offrant des pagnes et du sucre aux personnes âgées ou en donnant aux enfants des bonbons des dattes et du lait. Que les sollicitations soient exaucées ou pas, les charlatans gagnent toujours son revenu grâce à sa rétribution. Les jumeaux, lépreux, non voyants et albinos sont également ciblés par ces actions.

Concernant les produits ayant des effets aphrodisiaques ou visant à raffermir une relation amoureuse, il faut reconnaitre qu'ils peuvent avoir des conséquences sur la santé et même coûter la vie. Car, on ne sait ni leur composition encore moins leur teneur active. L'autre motif d'indignation c'est que les domiciles des féticheurs, marabouts, soma, doma et dansoko sont en train de devenir des chambres de passe. Certaines femmes qui s'y prostituent sont celles-là mêmes qui partent pour se confier.

À noter qu'au cours des dix dernières années de jeunes femmes ont été victimes d'agression sexuelle à cause de ce phénomène. «Depuis le jour où la femme a osé jeter son enfant, à le tuer (infanticide) et à se prostituer, on peut dire qu'elle est capable de commettre le pire», disent les sages. Ils ajoutent que rares sont des hommes qui osent aller déposer leur enfant sur un dépotoir ou le tuer.

S.DIARRASSOUBA (Stagiaire)

femmes

AFP

La star de Liverpool Salah soutient une campagne pour les droits des femmes en Egypte

La star de Liverpool Salah soutient une campagne pour les droits des femmes en Egypte

AFP

Les écarts de fécondité des hommes dans le monde plus importants que ceux des femmes

Les écarts de fécondité des hommes dans le monde plus importants que ceux des femmes

AFP

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences

Au Liberia, les femmes jeûnent pour des élections sans violences

superstition

Psychiatrie

C'est fou de croire que ces fauves soignent la folie

C'est fou de croire que ces fauves soignent la folie

Côte d’Ivoire

Les caïmans, la Vierge et les éléphants

Les caïmans, la Vierge et les éléphants

Superstition

Ne passez jamais un vendredi 13 en Algerie

Ne passez jamais un vendredi 13 en Algerie

terrain

AFP

RDC: 40 morts dans un glissement de terrain

RDC: 40 morts dans un glissement de terrain

AFP

Le Soudan, carrefour et terrain hostile pour les migrants érythréens

Le Soudan, carrefour et terrain hostile pour les migrants érythréens

AFP

Italie: le Ghanéen Muntari (Pescara) quitte le terrain après des cris racistes

Italie: le Ghanéen Muntari (Pescara) quitte le terrain après des cris racistes