mis à jour le

Encore un kidnapping à Tizi Ouzou

On ignorait encore, hier en fin d'après-midi, si les ravisseurs avaient contacté ou pas la famille de la victime. Un autre kidnapping vient d'être enregistré en Kabylie où les auteurs des rapts continuent de cibler les commerçants et les industriels de la région. Un jeune de 24 ans, Yazid Kehil, fils d'un entrepreneur, a été enlevé, lundi en début de soirée, par un groupe armé, dans la commune d'Ath Zmenzer, daïra de Beni Douala, à une dizaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou. Il a été intercepté par les assaillants, vers 21h, au moment où il revenait de son parc automobile au lieudit Aguelaguel, pour rentrer au domicile familial, au village Ighil El Mel, à quelques encablures seulement du chef-lieu de la commune d'Ath Zmenzer, précisent des sources locales qui ajoutent que l'otage n'a pas donné signe de vie depuis son enlèvement. On ignorait toujours, hier en fin d'après-midi, si les ravisseurs avaient contacté ou pas la famille de la victime. Les citoyens d'Ath Zmenzer commencent à se mobiliser pour manifester leur soutien à la famille de l'otage. La population de la commune compte entreprendre des actions pour faire pression sur les auteurs de ce rapt et obtenir la libération de Yazid Kehil. D'ailleurs, une cellule de crise a été mise sur pied au lendemain de cet enlèvement. Elle a organisé, hier, une assemblée générale au village Ighil El Mel. Les présents à cette réunion ont évoqué avec beaucoup d'instance une grève générale pour aujourd'hui. «L'objectif de la réunion est d'affirmer le soutien de la population de notre village à la famille de ce fils d'entrepreneur enlevé par des individus armés et de discuter des actions à entreprendre en vue d'obtenir sa libération», nous a expliqué un citoyen d'Ighil El Mel. «La population ne cesse de souffrir le martyre en raison de la multiplication des enlèvements. Les citoyens appréhendent de se faire kidnapper même en plein jour. C'est vraiment une situation très difficile que nous vivons à Ath Zmenzer, une localité livrée carrément à elle-même. Le problème de l'insécurité prend sérieusement des proportions inquiétantes», nous a confié un autre. Par ailleurs, il est utile de rappeler que plus de 70 enlèvements ont été enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou ces dernières années. Ces actes perpétrés par des groupes terroristes et des associations de malfaiteurs ont exaspéré la population dans plusieurs communes de la wilaya de Tizi Ouzou comme Maâtkas, à 25 km au sud du chef-lieu de wilaya, où les premiers actes d'enlèvement ont été signalés, souvent dans de faux barrages dressés par des groupes armés. Le phénomène a fait son apparition dans cette région, en 2005, avant de connaître son extension vers d'autres localités de la wilaya de Tizi Ouzou. Des commerçants, des entrepreneurs et des industriels ont été victimes de rapt, entre autres, à Boghni, Ouadhias, Ouacifs, Azazga, Iflissen et Aghribs où, faut-il le rappeler, Hend Slimana, propriétaire d'une entreprise de travaux publics, a succombé à ses blessures après une tentative de kidnapping. Toutefois, notons que dans certaines autres localités, les citoyens ont réussi à faire plier les kidnappeurs grâce à la mobilisation de la population. C'est le cas, d'ailleurs, des villageois d'Issenadjène, dans la commune d'Iflissen, où le propriétaire d'un restaurant kidnappé a été relâché au bout de 72 heures de captivité, sans versement de rançon.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

kidnapping

AFP

MSF: dans le désert libyen, une "industrie" du kidnapping et de la torture en plein essor

MSF: dans le désert libyen, une "industrie" du kidnapping et de la torture en plein essor

AFP

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

AFP

Nigeria: la lutte contre le vol de bétail dope le business du kidnapping

Nigeria: la lutte contre le vol de bétail dope le business du kidnapping