mis à jour le

Ashton : Les observateurs internationaux voulant visiter le Sahara doivent être de bonne foi

Lemag : Catherine Ashton a donné réponse à une question écrite de l'eurodéputé italien Marco Scurria du Groupe PPE au sujet du refoulement par les autorités publiques marocaines de quatre parlementaires européens pro-Algérie.

«Face aux difficultés rencontrées en ce qui concerne la question du Sahara, les parties devraient faire des efforts pour permettre une approche plus constructive».

Ainsi a déclaré la haute représentante de l'[Unio...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

observateurs

AFP

Présidentielle au Niger: les observateurs appellent les candidats

Présidentielle au Niger: les observateurs appellent les candidats

AFP

Les observateurs européens appellent Tunis

Les observateurs européens appellent Tunis

AFP

Nigeria: les observateurs de l'UE, les Etats-Unis et la GB préoccupés par la suspension du président de la Cour suprême

Nigeria: les observateurs de l'UE, les Etats-Unis et la GB préoccupés par la suspension du président de la Cour suprême

sahara

AFP

Le dossier du Sahara occidental revient devant la justice européenne

Le dossier du Sahara occidental revient devant la justice européenne

AFP

Sahara occidental: le Polisario accuse l'ONU de faire le jeu du Maroc

Sahara occidental: le Polisario accuse l'ONU de faire le jeu du Maroc

AFP

Sahara occidental: les Etats-Unis lancent le processus d'ouverture d'un consulat

Sahara occidental: les Etats-Unis lancent le processus d'ouverture d'un consulat

foi

AFP

Fin de cavale pour un babouin sans foi ni loi du Cap

Fin de cavale pour un babouin sans foi ni loi du Cap

AFP

Mondial-2018: Sénégal: des obstacles, mais la foi pour éviter la débâcle

Mondial-2018: Sénégal: des obstacles, mais la foi pour éviter la débâcle

AFP

Gambie: les médiateurs ont joué sur la foi de Jammeh pour le faire partir

Gambie: les médiateurs ont joué sur la foi de Jammeh pour le faire partir