mis à jour le

Amar Bekhouche : “L’État doit se départir de sa frilosité”

Notre interlocuteur estime que l'État ne devrait pas avoir "cette frilosité". Bien au contraire, il devrait, selon lui, mobiliser toute son intelligence pour organiser la régulation de ce champ médiatique