mis à jour le

Partenariat Banque Mondiale-Etat du Sénégal : «302,5 milliards entre 2013-2017, pour booster sa croissance»

Le Premier ministre, Abdoul Mbaye, a présidé, hier la cérémonie de validation de la stratégie de partenariat Banque Mondiale-Etat du Sénégal pour la période 2013 2017. Cette stratégie permettra au sénégal, d'accélérer sa croissance et d'apporter des réformes, afin d'améliorer l'environnement de ses affaires.


«Après 492,63 milliards en cours de financement, le Groupe de la Banque Mondiale octroie à l'Etat du Sénégal un montant de 302,5 milliards, pour la période 2013 2017», a annoncé, ce mardi, à Dakar, le Ministre de l'Economie et des Finances, M. Amadou Kane, lors du lancement de la stratégie de partenariat de la Banque Mondiale-Etat du Sénégal. Ce financement qui entre dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement Economique et Social (Sndes), dira, M. Kane, «prend largement en compte les priorités du gouvernement».
En effet, la stratégie permettra d'accélérer la croissance, l'emploi des jeunes et la création d'une marge budgétaire, l'amélioration des prestations de services dans différents secteurs comme la santé l'énergie, les routes, le développement urbain, entre autres. Selon M. Kane, «la Sndes permettra d'apporter des réponses pertinentes, en vue de replacer l'économie sénégalaise sur un sentier de croissance plus élevée, durable, plus soucieuse d'équité et de justice sociale et géographiquement mieux répartie», tout en ajoutant que son objectif est de porter le taux de croissance économique en moyenne à l'ordre de 7% et ramener le déficit public en-dessous de 3,6% du Pib, en fin de période, d'améliorer le solde compte courant à -4,5% du Pib et stabiliser le ratio d'endettement à moins de 30% du Pib».
Toutefois, des réformes sont prévues pour améliorer l'environnement des affaires. Car, dira Abdoul Mbaye, elles sont nécessaires pour redynamiser les productivités indispensables au développement et poser les jalons d'un nouveau modèle de croissance économique. Poursuivant, il appellera à renforcer l'institutionnalisation du suivi des programmes, à adopter des mesures correctives, en cas de blocage.
Par ailleurs, les ministres venus participer à cette rencontre ont recueilli des propositions du premier ministre. Ainsi, le problème de guichet unique, pour la délivrance du permis de construire a été évoqué, en plus de la réduction du délai de délivrance, la fixation de la modalité d'application du patrimoine des ministres, président de l'assemblée nationale, directeurs généraux, entre autres,
Fara MENDY
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

partenariat

AFP

Conférence sur la Somalie

Conférence sur la Somalie

AFP

Foot: Orange signe un nouveau partenariat de huit ans avec la CAF

Foot: Orange signe un nouveau partenariat de huit ans avec la CAF

AFP

Au Medef, Youssou N'Dour milite pour un partenariat "gagnant-gagnant" France-Afrique

Au Medef, Youssou N'Dour milite pour un partenariat "gagnant-gagnant" France-Afrique

banque

AFP

La Banque mondiale reprend son aide budgétaire au Malawi

La Banque mondiale reprend son aide budgétaire au Malawi

AFP

Banque mondiale: renflouement "record" du fonds pour les pays pauvres

Banque mondiale: renflouement "record" du fonds pour les pays pauvres

AFP

Egypte: la banque centrale décide de laisser flotter sa devise

Egypte: la banque centrale décide de laisser flotter sa devise

Sénégal

AFP

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

AFP

Pétrole: Total obtient une concession au large du Sénégal

Pétrole: Total obtient une concession au large du Sénégal

AFP

La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal

La tontine, ou le micro-crédit au féminin, fait recette au Sénégal