mis à jour le

Le Tchad annonce avoir déjoué une tentative de coup d’Etat

Le gouvernement tchadien a annoncé le 1er mai avoir déjoué une tentative de déstabilisation du pouvoir. C’est ce qu’affirme Hassan Sylla Bacary, son porte-parole,  à la télévision nationale. Plusieurs personnes ont été arrêtées dont un député d’opposition Saleh Makki, membre de la CPDC, la Coordination des partis pour la défense de la Constitution.

Il est 21 heures à Ndjamena quand le porte-parole du gouvernement apparaît à la télévision nationale. « Ce jour, dit-il, un groupuscule d’individus mal intentionnés a cherché à mener une action de déstabilisation contre les institutions de la République ». Hassan Sylla Bacary précise que les membres du « groupuscule (…) conspiraient depuis plus de quatre mois pour remettre en cause la paix », qu’ils ont été arrêtés et mis à disposition de la justice.

Le Tchad a une longue histoire de coups d’Etat et de rébellions. Idriss Déby a lui-même pris le pouvoir à Ndjamena à la faveur d’un coup de force en 1990, contre son ancien compagnon d’armes Hissène Habré.

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Tchad

AFP

Le Tchad fête 60 ans d'indépendance, le président Deby devient maréchal

Le Tchad fête 60 ans d'indépendance, le président Deby devient maréchal

AFP

Tchad : au moins dix civils tués dans une attaque de Boko Haram

Tchad : au moins dix civils tués dans une attaque de Boko Haram

AFP

Lutte contre les jihadistes: quelles conséquences si le Tchad se replie?

Lutte contre les jihadistes: quelles conséquences si le Tchad se replie?