mis à jour le

Et dire qu'on aurait pu ....

La pertinence de la proposition d'inverser l'ordre des élections se voit confirmée par les faits : Madagascar est loin, très loin d'une vie politique saine. Deux exemples évidents : la pléthore du nombre des candidats à la présidence, la confirmation de la pléthore du nombre de partis politiques. Dans une démocratie réelle, l'électorat aurait eu à choisir entre une dizaine de candidats au plus, présentés par un nombre de partis politiques qui ne dépasserait pas le nombre des doigts de la main. Or on a (...) - Opinions

Madagascar Tribune

Ses derniers articles: Sehatra Fanaraha-maso ny Fiainam-pirenena - Les élections de 2013 : une opportunité  Éducation nationale - 4 2O5 000 écoliers auront chacun leur kits scolaire avant la rentrée  Education citoyenne pour les élections - Le KMF-CNOE demeure confiant 

Diré

AFP

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

Dire au théâtre le génocide du Rwanda, le défi de Dorothée Munyaneza

AFP

Le Malawi aux urnes pour dire stop ou encore

Le Malawi aux urnes pour dire stop ou encore

AFP

Elections en Guinée-Bissau: 70% de participation pour dire non

Elections en Guinée-Bissau: 70% de participation pour dire non