mis à jour le

Et dire qu'on aurait pu ....

La pertinence de la proposition d'inverser l'ordre des élections se voit confirmée par les faits : Madagascar est loin, très loin d'une vie politique saine. Deux exemples évidents : la pléthore du nombre des candidats à la présidence, la confirmation de la pléthore du nombre de partis politiques. Dans une démocratie réelle, l'électorat aurait eu à choisir entre une dizaine de candidats au plus, présentés par un nombre de partis politiques qui ne dépasserait pas le nombre des doigts de la main. Or on a (...) - Opinions

Madagascar Tribune

Ses derniers articles: Sehatra Fanaraha-maso ny Fiainam-pirenena - Les élections de 2013 : une opportunité  Éducation nationale - 4 2O5 000 écoliers auront chacun leur kits scolaire avant la rentrée  Education citoyenne pour les élections - Le KMF-CNOE demeure confiant 

Diré

AFP

Le Malawi aux urnes pour dire stop ou encore

Le Malawi aux urnes pour dire stop ou encore

AFP

Elections en Guinée-Bissau: 70% de participation pour dire non

Elections en Guinée-Bissau: 70% de participation pour dire non

AFP

Mandela: le monde s'apprête

Mandela: le monde s'apprête