mis à jour le

AFFAIRE DES 5000 LOGEMENTS SOCIAUX DE BAMBYLOR : La famille défend la Seti et charge les maraichers

La famille Amakhoudia Mbengue, propriétaire légitime des terres où se trouvent le prochain site devant abriter le programme des 5000 logements sociaux de la Seti, rompt le silence et apporte son avis au débat. En effet, pour les membres de cette famille, ces terres appartenaient à leur ancêtre, depuis le temps colonial et, c'est par une convention claire qu'ils les ont cédés à la Seti. Aussi, ceux qui s'agitent ne sont-ils pas dans le droit.


Suite et non fin dans l'affaire dit des «5000 logements sociaux de la communauté rurale de Bambylor». En effet, après la pose de première pierre par Madame le Ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, la semaine derniére, des maraichers s étaient levés pour dénoncer le caractère «irrégulier» de ce projet, avançant même leur «antériorité d'occupation des sols», en qualité d'exploitants agricoles. Selon Bagane Mbengue, petit-fils d'Amakhoudia Mbengue, propriétaire légitime de ses terres, «cet espace qui dépasse d'ailleurs 300 Ha date de la période coloniale et tous ceux qui s'y trouvaient, l'étaient par la grâce de notre aïeul». Alliant l'acte à la parole, Imam Abdoul Aziz Ndoye, membre de cette famille, exhibe «un titre foncier numéro 38 du livret foncier exécution des décrets numéro 55-580 du 20 Mai 1955 et 56-704 du 12 Juillet 1956 établi à Dakar le 5 juin 1958», un titre qui attribue à la famille Amakhoudia Mbengue la propriété exclusive desdites terres. La famille qui rappelle avec force détails des événements qui se sont déroulés dans ces terres et jalonnant un «royaume d'enfance», de révéler : «c'est pour éviter qu'une expropriation par l'Etat ou une loi d'utilité publique nationale que nous nous sommes levés pour aller négocier avec la Seti l'exploitation de ces terres. C'est par hasard que nous avons eu la chance d'avoir au sein de cette entreprise, Homére Seck, un fils de Rufisque et lébou comme nous». C'est pourquoi, les membres de cette famille qui se disent «simplement animés de dire la vérité», ont tenu à laver «toute implication du Président Sall ou velléité de gré à gré dans cette affaire». C'est, ont-ils déclaré, librement que «la famille a signé une convention avec la Seti pour la réalisation de ce programme d'habitat social qui a la chance d'épouser la vision du Chef de l'Etat». S'agissant des menaces proférées par des maraichers se trouvant dans cette zone, la famille Amakhoudia Mbengue a tenu à «rappeler que cette zone leur appartenant, toute personne se trouvant dans le site l'est par la gentillesse de la famille ou en situation irrégulière et si les gens veulent le combat, ils nous y trouveront avec nos abeilles... »
Djiby GUISSE
REWMI QUOTIDIEN














Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

affaire

AFP

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

AFP

La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol

La star marocaine Saad Lamjarred entendue dans une autre affaire de viol

AFP

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

famille

AFP

Soudan du Sud: les enfants perdus du conflit, réfugiés sans famille

Soudan du Sud: les enfants perdus du conflit, réfugiés sans famille

AFP

Côte d'Ivoire: après six ans de séparation, des jeunes retrouvent leur famille

Côte d'Ivoire: après six ans de séparation, des jeunes retrouvent leur famille

AFP

Afrique du Sud: le fils d'une riche famille revient sur les lieux du crime

Afrique du Sud: le fils d'une riche famille revient sur les lieux du crime