mis à jour le

Que d'engagements, selon le REN-LAC !

Dans son discours sur la situation de la Nation le 4 avril dernier, le Premier ministre a donné des informations sur le traitement réservé à certains dossiers de corruption relevés par l'Autorité supérieure de contrôle de l'Etat. Déjà le 30 janvier 2013, à l'occasion de sa Déclaration de politique générale, la corruption au Burkina Faso avait donné lieu à des débats à l'hémicycle. La dernière rencontre syndicats-gouvernement a abouti à un engagement du gouvernement à mettre fin à l'impunité sur la mauvaise (...) - Politique