mis à jour le

Lutte contre le terrorisme : LES PROJETS CRIMINELS DE LA CELLULE DÉMANTELÉE A BAMAKO

L'on en sait maintenant un peu plus sur la cellule terroriste dormante qui a été récemment démantelée à Bamako. Il a fallu des mois pour filer le groupe de 7 islamistes grâce à une bonne coordination entre les différents corps de l'armée et de la police. Les 7 islamistes arrêtés sont Hama Diallo, Abdramane Souleymane Diallo, Mohamed Yacouba Diallo, Ibrahim Mohamed Diallo, Mohamed Nouhoun Diallo, Abdoulaye Mohamed Diallo, Bagna Diallo. Ils avaient un projet commun : perpétrer des attentats à Bamako. Leurs cibles immédiate : la pâtisserie Amandine dont la majorité des clients sont des Occidentaux, les mairies des communes du District de Bamako, qui concentrent beaucoup de monde lors des mariages, la rue « Blabla », un lieu de concentration de bars, boîtes de nuit, et restaurants huppés de la capitale, le Centre international des conférences de Bamako et d'autres lieux  très fréquentés. Le plus âgé du groupe est âgé de 57 ans et le cadet a 16 ans.

Le jeudi 7 mars, c'est par le biais d'un contrôle de routine que les agents de la BAC (Brigade anti-criminalité) ont interpellé Mohamed Diallo dans le quartier Niamakoro. L'intéressé qui faisait objet de filature depuis plusieurs jours de la part des agents de la Sécurité d'Etat, a reconnu son appartenance au Mouvement pour l'unicité du jihad en Afrique de l'ouest et au « Dara » de Hamed Yéhia Diallo, un leader islamiste radical basé à Tintahatène, une localité située dans  la commune de Gossi.

L'arrestation de Mohamed Diallo a permis de remonter à son fils, Ibrahima Diallo, qui faisait depuis décembre, l'objet de surveillance des services spéciaux de renseignement. Ibrahima Diallo est le deuxième personnage clé de la cellule dormante du groupe des sept terroristes à Bamako. Le fils de l'imam s'était inscrit dans une médersa de la capitale et s'occupait du recrutement de jeunes talibés pour les envoyer auprès de son père.

Les dépositions des deux suspects, selon le capitaine Modibo Nama Traoré de la Direction des relations publiques de l'armée (Dirpa), ont permis de remonter au reste des membres du commando disséminés dans les quartiers de Sogoniko Niamakoro et même à Zoukoumé, un quartier périphérique de Bamako situé après Kabala. Les arrestations se sont poursuivies jusqu'au 18 mars. D'autres complices cités par les mis en cause font présentement objet de surveillance afin de rassembler le maximum de preuves pour les mettre hors d'état de nuire.

Les services de renseignements ont  procédé aux interpellations du 7 au 18 mars. Toujours selon le capitaine Modibo Nama Traoré, le premier homme arrêté après Mohamed Diallo est Abdrahamane Diallo qui jouait le rôle de coursier entre les 6 autres membres de la cellule dormante à Bamako. En général, les terroristes se méfiant de communiquer au téléphone leurs projets criminels, Abdrahamane Diallo faisait donc la navette entre les membres du groupe. Le plus dur du noyau serait Bagna Diallo qui selon les renseignements était chargé de la fabrication des explosifs pour les attentats kamikazes.

« Ils sont hors d'état de nuire, mais la menace n'est pas totalement écartée. Les recherches de la BAC et de la Sécurité d'Etat se poursuivent », a indiqué le capitaine Traoré.

A. DIARRA

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

lutte

AFP

Lutte contre le réchauffement: pas de retour en arrière, pour le président de la COP22

Lutte contre le réchauffement: pas de retour en arrière, pour le président de la COP22

AFP

Sénégal: hommage unanime

Sénégal: hommage unanime

AFP

Guinée/pêche: une lutte inégale contre les pillards de l'océan

Guinée/pêche: une lutte inégale contre les pillards de l'océan

terrorisme

Djihadisme

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Le Maroc confronté au retour de centaines de djihadistes sur son sol

Djihadisme

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

Mauvaise nouvelle, l'Etat islamique s'implante maintenant en Somalie

Djihadisme

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Mokhtar Belmokhtar va t-il une nouvelle fois échapper à sa mort annoncée?

Bamako

AFP

Mali: fermeture des bureaux du producteur d'or Randgold

Mali: fermeture des bureaux du producteur d'or Randgold

Liberté publique

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

AFP

Mali: un mort et des blessés dans des heurts

Mali: un mort et des blessés dans des heurts