mis à jour le

A Casablanca, les centrales syndicales revendiquent des négociations sérieuses et le respect des libertés syndicales

Les centrales syndicales ont réaffirmé, mercredi à Casablanca à l'occasion de la fête du travail, la poursuite de leur lutte pour des négociations sérieuses et un dialogue responsable avec le gouvernement pour la satisfaction des revendications des classes ouvrières.

en lire plus

MAP

Ses derniers articles: Aide marocaine au peuple malien: l'hôpital de campagne marocain en cours d'installation  Les initiatives solidaires du Maroc confortent sa position d'acteur incontournable en Afrique de l'Ouest (universitaire)  La cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de la FP, une consécration de l’engagement royal en faveur de la promotion du secteur (ministre) 

négociations

AFP

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

AFP

Abuja reconnaît son échec dans les négociations pour ramener "les filles de Chibok"

Abuja reconnaît son échec dans les négociations pour ramener "les filles de Chibok"

AFP

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais

respect

AFP

Burundi: la communauté internationale appelle au respect de l'accord d'Arusha

Burundi: la communauté internationale appelle au respect de l'accord d'Arusha

AFP

Djibouti: l'opposition tape du poing sur la table et exige le respect des accords politiques

Djibouti: l'opposition tape du poing sur la table et exige le respect des accords politiques

AFP

Mali: la France se porte garante du respect de l'accord de paix

Mali: la France se porte garante du respect de l'accord de paix

libertés

AFP

Tunisie: des libertés chèrement acquises mais fragiles

Tunisie: des libertés chèrement acquises mais fragiles

AFP

Tunisie: le dilemme de la lutte antiterroriste et des libertés

Tunisie: le dilemme de la lutte antiterroriste et des libertés

non-jeûneurs

Au Maroc, ne pas jeûner est un crime

Au Maroc, ne pas jeûner est un crime