mis à jour le

Finale de la Coupe d’Algérie : l’effervescence est à son comble

24 heures nous séparent de la finale de la Coupe d'Algérie de football. Une rencontre qui va opposer, pour la cinquième fois à ce stade de la compétition, les deux voisins ennemis algérois, le MCA et l'USMA.

Les supporters des deux camps, dans les différents quartiers de la capitale, s'attellent à «régler» les derniers détails des préparatifs pour cet important rendez-vous. L'effervescence est à son comble, à coup de klaxons et de slogans, les supporters font la fête en affichant leur appartenance à chacune des deux équipes. Au-delà de ce côté «festif», et des discussions passionnées autour de ce derby bouillonnant, des conversations ponctuées de pronostics basés sur la forme de chacun des deux clubs et leur passé, les spéculations vont bon train sur la nature de la personnalité qui va remettre le trophée au gagnant. Si certains sont persuadés que cela sera le Premier Ministre Abdelmalek Sellal, d'autres évoquent le Président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensallah, ou bien celui de l'APN, Mohamed Laïd Ould Khelifa. Certains, moins nombreux, espèrent même que le Chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika, puisse faire le déplacement au stade. Ceux-là se comptent parmi ceux qui accréditent la thèse officielle selon laquelle le problème de santé de Président de la République n'est pas aussi grave.

Pour rappel, Bouteflika se trouve depuis trois jours à l'hôpital militaire français du Val de Grâce, à Paris. Son médecin, le Professeur Bougherbal, a affirmé que la maladie du Président nécessite quelques jours de repos seulement. L'homme fort du Mouloudia d'Alger, Omar Ghrib, a déclaré à maintes fois ces derniers jours qu'il préférerait voir le match reporté jusqu'à ce que le Chef de l'Etat soit rétablit. Un v½u qui n'est apparemment pas prêt de se réaliser. Depuis son arrivée au pouvoir, en 1999, Bouteflika n'a pas raté une seule finale. Il a remis le trophée 14 fois ! Certains analystes sont même allés jusqu'à dire que si les services de la Présidence ont pris la décision cette fois-ci de communiquer autour de la maladie du Président, c'est, entre autre, en raison de cet important match. Comme Bouteflika n'a jamais raté un rendez-vous pareil, il était certain qu'une polémique se déclencherait dans le cas d'une absence non justifiée. D'où cette anticipation de la Présidence.

Néanmoins, la maladie du Chef de l'Etat n'a altéré en rien les préparatifs des supporters pour ce match. Défilés, cortèges, musiques, tout y est. La fête continue. Le plus important pour les supporters reste le résultat final de la rencontre. Même si certains dirigeants, sportifs ou même politiques, seront tentés de profiter de l'événement pour faire passer un message. Lors d'un match récent du MCA, face au club constantinois du CSC, sur cette même pelouse du 5 juillet, des responsables du club algérois ont confectionné une affiche sur laquelle ils ont appelés le Président de la République à se présenter pour un quatrième mandat. Le feront-ils cette fois-ci ? Rien n'est sûr, mais un match de football, notamment une finale de Coupe d'Algérie qui sera sûrement suivie par des millions d'Algériens, est un tremplin idéal pour des « man½uvres» politiques. Les supporters, sciemment pour une minorité, et inconsciemment pour la majorité, se font quelques fois embarqués dans des calculs qui les dépassent. Quoi qu'il en soit, ce sera la fête dans les tribunes du 5 Juillet.

Elyas Nour  

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens